0 4 minutes 4 mois
0 0
Read Time:2 Minute, 45 Second

Après avoir vaillamment représenté le Mali et hissé le drapeau malien, les œuvres de 120 kg du célèbre marionnettiste Yaya Coulibaly sont toujours bloquées depuis 2019, à l’aéroport international Modibo Keita. En dépit de ses nombreuses démarches auprès du ministère de la Culture, M. Coulibaly n’est pas parvenu à mettre la main sur ses marionnettes. Les plus hautes autorités du pays sont interpellées. 

En 2019, le conteur, marionnettiste, Yaya Coulibaly, et sa troupe de marionnette « Sogolon »  ont été récompensés, par le Spazio Teatro No’hma d’Italie, lors de la 10è édition du prix international « IL Teatro Nudo », à Milan, devant cinq autres troupes. Une première pour une troupe malienne.

Organisée par l’association No’hma et la ville de Milan, cette reconnaissance du génie malien était placée sous le haut patronage du président de la République d’Italie avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Après son sacre, depuis l’Italie, les autorités maliennes à travers le ministre de la Culture de l’époque, Madame N’Diaye Ramatoulaye Diallo, avait remercié l’association No’hma et la ville de Milan pour l’honneur fait au Mali à travers cette distinction.

Madame Ramatoulaye avait également félicité le plus grand marionnettiste du continent à persévérer dans la création pour que ses œuvres continuent d’inspirer la dynamique artistique et culturelle mondiale et continué à porter haut le drapeau malien.

De retour d’Italie, quelle a été la surprise de Yaya Coulibaly de voir une partie de ses œuvres (les excédents) bloquée par des agents à l’aéroport international Modibo Keita. Selon nos informations, les agents qui ont commis l’acte auraient expliqué que les œuvres de M. Coulibaly avaient une valeur marchande et par conséquent, elles devraient être soumises au dédouanement.

Etonné, Yaya dit avoir  donné des explications et présenté des documents de voyage afin que les agents en poste lui remettent ses œuvres de 120 Kg. Ces derniers refusent.  Des jours après, il s’est donc dirigé vers le ministre de la Culture, Mme Diallo. Cette dernière lui avait mis en contact avec son secrétaire général de l’époque, Andogoly Guindo. Peine perdue ! Les choses n’ont pas bougé d’un iota. « Rien ne fut fait par le département de la Culture », affirme- t-il. Après le départ de Ramatoulaye suite au coup d’Etat et la nomination d’Andogoly Guindo, Yaya dit avoir approché le ministre.

A Ségou, profitant de la Table ronde dont le thème était « la mobilité des artistes et de leurs œuvres », Yaya a pris la parole et a évoqué son problème qui lui coupe le sommeil devant d’éminents Hommes de culture du continent.

Pour l’auteur dont les œuvres de 120 kg sont bloquées à l’aéroport depuis trois ans, il fera ce qu’il faut pour que ses œuvres lui reviennent.

Comme si cela ne suffisait pas, Yaya affirme que 159 de ses objets sont toujours introuvables depuis 2022. « Je devrais voyager pour un festival à l’étranger, à la dernière minute, j’ai été écarté au profit d’une autre troupe. Ecarté, je n’ai pas pu rentrer en possession de mes 159 objets. Je veux qu’on me les restitue », a insisté M. Yaya.

Les plus hautes autorités du pays sont interpellées.

Oumar Sylla

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *