April 1, 2023

Sur les standards SRP et SPG L’ONG RIKOLTO renforce les capacités des membres de l’ASCOMA

Read Time:2 Minute, 45 Second

La salle de réunion de l’AGETIC a abrité le samedi 17 décembre 2022, un atelier bio local riz :

de partage des grands axes du Programme (2002-2026) de RIKOLTO avec les membres de l’ASCOMA et le renforcement de leurs capacités sur les standards SRP et SPG Bio local riz. C’était en présence de M. Bréhima Dembélé, Coordinateur national de RIKOLTO et président pays de l’ONG, de M. Abdoul Wahab Diakité, président de l’Association des Consommateurs du Mali (ASCOMA) et de plusieurs membres de l’ASCOMA. L’objectif principal de cet atelier d’appropriation est de partager avec les membres de l’ASCOMA les grands axes du programme quinquennal (2022-2026) de RIKOLTO et renforcer leurs capacités sur les standards SRP et SPG bio local. L’atelier a été animé par deux (02) personnes disposant des capacités sur les standards SRP et SPG Bio local.

Dans leurs exposés sur le SRP (Sustainable Rice Plateform) et le SPG (Système Participatif de Garantie) Bio local riz, M. Bréhima Dembélé et M. Diawara, respectivement Coordinateur national de RIKOLTO et président pays de l’ONG et chargé de programme, se sont beaucoup penchés sur la théorie de changement du Programme au Mali. Notre pays, le Mali, est le deuxième producteur du riz en Afrique de l’Ouest après le Nigeria et plus de 5751 personnes vivent directement ou indirectement de cette culture. Malgré cette situation, le marché malien reste tributaire du riz importé, ont-ils indiqué dans leurs communications.

Avec plus de trois (03) millions de tonnes de riz paddy produit annuellement, la culture du riz est la seconde au Mali après celle du maïs et occupe 190 000 exploitations familiales soit 21¨% du total des exploitations familiales. Sa consommation est passée de 13 Kg per capita en 1960 à plus de 75Kg per capita en 2019. Sur le plan économique, le riz contribue à hauteur de 5 % du PIB (220 milliards selon les statistiques de la Banque mondiale). Dans le monde, le riz est la base de la nourriture de plus 3,5 milliards de personnes. En dépit du potentiel et opportunités ci-haut cité, la filière riz est confrontée à certain nombre de défis, entre autres, la concentration des politiques publiques sur la promotion de la production conventionnelle du riz au détriment de la production durable, la faible compétitivité du riz local par rapport au riz importé, le faible niveau de gouvernance du sous-secteur, l’insuffisance de professionnalisation dans les relations d’affaires entre les acteurs de la filière riz, … 

Après des discussions sur les deux communications, l’atelier a pris fin par une lueur d’espoir. Car les membres de l’ASCOMA ont été édifiés sur les grands axes du programme quinquennal (2022-2026) de RIKOLTO et les standards SRP et SPG bio local. Aussi, la trentaine de participants membres de l’ASCOMA ont été édifiés sur les avantages liés à la promotion et valorisation des standards SRP et SPG dans la riziculture et les rôles de l’ASCOMA sont définis dans l’atteinte des objectifs du programme.

Il faut noter que RIKOLTO est une ONG de droit belge née il y a plus de 40 ans et qui intervient dans les filières riz en charge du SRP a débuté ses activités au Mali en 2014. 

Y. SANGARÉ

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post L’intersyndicale UNTM/CSTM au secours des Migrants : Pour la protection sociale de leurs droits
Next post CdM 2022, France : Kylian Mbappé dans l’histoire des finales du Mondial
Close