March 22, 2023

“Si l’Ukraine tombe, c’est votre mode de vie qui disparaît” : l’avertissement de Zelensky au Parlement Européen

Read Time:4 Minute, 41 Second

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est exprimé ce matin devant le Parlement Européen.

Après Paris et Londres, c’est à Bruxelles que le président ukrainien continuait sa tournée diplomatique. Ce mercredi 9 février, Volodymyr Zelensky se rendait au Parlement Européen pour solliciter le soutien des 27.

“Nous nous défendons contre la plus grande force antieuropéenne du monde moderne” a-t-il déclaré avant de remercier tous les pays qui l’aident à résister à l’agression russe.

Le président ukrainien est arrivé à Bruxelles dans l’avion de son homologue français Emmanuel Macron, qui l’avait reçu la veille à l’Elysée avec le chancelier allemand Olaf Scholz, une initiative qui a fait grincer quelques dents au sein de l’Union européenne, notamment en Italie

“Nous nous défendons, nous vous défendons”

Volodymyr Zelensky avait effectué auparavant une visite surprise à Londres, son deuxième voyage à l’étranger depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine il y a près d’un an, après les Etats-Unis en décembre. Après avoir passé la nuit à Paris, le président ukrainien a été accueilli à Bruxelles par la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, qui a plaidé pour que les Vingt-Sept fournissent à l’Ukraine les armes dont elle a besoin pour “protéger sa liberté”.

“L’Europe demeurera libre tant que nous serons ensemble, et nous tenons tous à notre Europe”, a répondu Volodymyr Zelensky dans son allocution devant les députés européens. “Nous nous défendons contre la plus grande force antieuropéenne du monde moderne. Nous, Ukrainiens, sur le champ de bataille, et avec votre soutien”, a-t-il ajouté.

Entretien prévu avec Charles Michel

Il a insisté plusieurs fois sur la gravité de la situation. “Si l’Ukraine tombe, c’est votre mode de vie qui disparaît. Cette guerre ne se déroule pas ‘dans un coin de l’Europe’ mais au cœur du continent. Nous voulons défendre l’Europe face aux forces les plus antieuropéennes, avec vous, sur le champ de bataille.”

Volodymyr Zelensky devait ensuite s’entretenir avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et avoir une série d’entretiens bilatéraux en marge du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE. Alors que les Occidentaux se sont finalement engagés le mois dernier à livrer des chars à l’Ukraine, Kyiv réclame dorénavant des missiles à plus longue portée et des avions de combat.

L’épineuse question des avions de chasse

Emmanuel Macron a assuré à son arrivée à Bruxelles que la question des avions de chasse n’avait pas été abordée lors de l’entretien trilatéral à Paris, bien que l’hypothèse de la livraison de Mirage 2000 soit évoquée par certains experts. Les pays occidentaux ont, pour l’instant, exclu de fournir des avions à Kyiv par crainte d’une escalade avec Moscou. La Grande-Bretagne a toutefois annoncé mercredi qu’elle souhaitait commencer à former des pilotes de chasse ukrainiens dès que possible.

Emmanuel Macron a déclaré pour sa part que les échanges avec Volodymyr Zelensky s’étaient concentrés sur les équipements qui peuvent être fournis rapidement à l’Ukraine, alors que l’armée russe semble avoir lancé une nouvelle offensive visant à s’emparer de l’ensemble du Donbass.

“Il faut regarder ce qui est livrable à court terme. Ce qui correspond aux besoins que les Ukrainiens ont pu détailler. Il ne m’appartient pas ici de les commenter parce que c’est un plan de bataille qui appartient au président de l’Ukraine et qu’il a partagé avec nous de manière stratégique et ce n’est pas quelque chose que je vous dirai”, a-t-il dit.

Les cadres ukrainiens pressent pour que l’aide à l’Ukraine s’amplifie encore

“Nous sommes prêts comme depuis le début à aider, à résister et réussir pour que les négociations puissent se tenir dans le cadre le plus utile et le plus positif pour l’Ukraine.” Selon un responsable ukrainien, Volodymyr Zelensky souhaite notamment profiter du sommet européen pour obtenir de nouvelles livraisons de munitions. “Il faut que le Conseil européen accélère ses livraisons à l’Ukraine”, a expliqué le responsable à la condition de conserver l’anonymat. “Nous avons terriblement besoin de munitions.”

Les moyens de sortir du conflit et l’après-guerre sont également au cœur des préoccupations ukrainiennes. À Paris, Volodymyr Zelensky a discuté avec Emmanuel Macron et Olaf Scholz de son “plan de paix en dix points”, a indiqué le président français. Le président ukrainien a aussi appelé les dirigeants de l’UE à entamer rapidement les discussions en vue d’une adhésion de l’Ukraine au bloc.

L’Ukraine bientôt dans l’Union ?

“L’Ukraine fera partie de l’Union européenne, une Ukraine qui gagne”, a-t-il assuré devant les députés européens. Dans l’entourage de Volodymyr Zelensky, on se dit “persuadé que la décision d’entamer les négociations en vue de l’adhésion peut être prise cette année”.

Bien que certains pays membres de l’UE souhaitent donner à l’Ukraine un signe de bonne volonté, d’autres se montrent plus prudents, soulignant que les pays faisant acte de candidature doivent remplir plusieurs critères, notamment en termes de lutte contre la corruption, avant même le début des négociations.

“L’Ukraine ne peut bénéficier d’un statut spécial par rapport à des pays comme, disons, les Balkans occidentaux, qui ont entamé le processus d’adhésion (à l’UE) et franchissent toutes les étapes”, a dit un diplomate européen. “On ne peut pas dire aux pays des Balkans : ‘Eh bien, pour entrer dans l’UE, il vous faut être en guerre’.”

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Burkina-Mali-Guinée : un mini-sommet à Ouagadougou
Next post Politique : Quête de paix juste pour notre pays
Close