0 2 minutes 6 mois
0 0
Read Time:1 Minute, 18 Second

La première cargaison d’engrais russes a quitté fin novembre les Pays-Bas pour le Malawi. La Conférence de l’ONU sur le commerce et le développement a annoncé à Sputnik qu’elle était en train d’étudier des mesures pour expédier vers l’Afrique le reste des engrais bloqués en Europe par des sanctions, à savoir « quelque 260 000 tonnes ».

Le 29 novembre, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU,Stéphane Dujarric, a fait savoir que le navire MV Greenwich avait quitté le port des Pays-Bas, chargé d’un premier lot de 20 000 tonnes d’engrais russes, à destination du Malawi.

Cette cargaison était la première d’une série prévue de livraisons de « quelque 260 000 tonnes d’engrais russes » destinées à l’Afrique mais qui se sont retrouvées bloquése en Lettonie, en Estonie, en Belgique ou aux Pays-Bas à cause des sanctions occidentales, a fait valoir à Sputnik la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

« Nous travaillons actuellement sur des mesures pour livrer le reste » aux pays africains à titre d’aide humanitaire, a précisé la CNUCED.

Les prix augmentent de 250%

D’après les informations de l’ONU, 50% de la population mondiale se nourrit de produits agricoles fabriqués à l’aide d’engrais.

Depuis 2019, le prix des engrais a augmenté de 250%, provoquant une crise majeure, notamment chez les petits agriculteurs des pays en développement. L’introduction d’un embargo sur les navires et les produits russes sur fond de crise ukrainienne a encore aggravé la situation.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *