0 9 minutes 4 mois
0 0
Read Time:6 Minute, 10 Second

Les relations entre Bamako et Moscou ont franchi un nouveau cap avec la visite d’Etat du ministre des affaires étrangères de la Russie Sergueï Lavrov à Bamako. Cela n’est pas passé inaperçu car cette visite avait été annoncée en grande pompe par les autorités de la transition malienne. Cependant, les réactions se sont multipliées après cette rencontre que beaucoup d’experts ont qualifiée de rapprochement significatif entre les deux Etats. Notre rédaction a ainsi tendu son micro aux concitoyens pour connaitre leurs avis sur le sujet. Réactions.

Moussa Salamanta, contrôleur des impôts : « Avec la venue de M. Sergueï Lavrov au Mali, nous avons franchi un nouveau pas dans les relations qui nous unissent avec la Russie. Personnellement, je pense que c’est une très bonne chose dans la mesure où ce partenariat est gagnant-gagnant mais aussi la partie russe a un profond respect pour notre pays. Déjà avec la présence des instructeurs russes sur notre territoire, cela symbolise la bonne foi de ce pays pour notre cause. Par ailleurs, il faut noter aussi que cela ne réussira que lorsque tous les maliens seront d’accord avec cette vision de collaborer avec un autre pays. »

Youssouf Traoré, Assureur : « Pour le moment, je ne peux pas pleinement placer à 100% ma confiance sur la Russie. On a vu comment les choses se sont déroulées avec la France alors je vais émettre quelques réserves. On se rappelle que l’opération Serval avait conquis le cœur de tous les maliens au point où l’ancien président français François Holland a eu des distinctions ici au Mali. Donc avec ce nouveau rapprochement spectaculaire avec le Mali, je conseille qu’on fasse preuve de prudence et de ne pas trop se focaliser là-dessus. Après tout, en dépit de la volonté de la Russie de nous aider, elle va d’abord défendre ses propres intérêts avant de penser au bien-être du Mali. »

Sékou Samapana, Gérant d’une Usine : « Blanc bonnet, bonnet blanc ! Quitter  les mains de la France pour ensuite se jeter dans la gueule de la Russie revient à la même chose. Que les gens se détrompent, la Russie ne fera jamais la guerre pour le Mali. Déjà, elle est embourbée dans la guerre en Ukraine où elle gagne difficilement du terrain. Ce qui est même surprenant c’est que la grande Russie elle-même a recours aux mercenaires pour mener sa propre guerre dans le Donbass. Penser que ce pays viendra chez nous pour sacrifier ses soldats est complètement illusoire. On pouvait juste se contenter d’acheter des armes de guerre sans aller plus loin. »

Alpha Konaté, Enseignant d’école franco-arabe : « Depuis des années, c’était notre ultime volonté de voir des soldats russes venir au Mali pour nous aider à lutter contre les terroristes. Mais cela se fait sous un autre angle alors c’est mieux que rien. Au moins, avec ce rapprochement de grande envergure, nous me manquerons plus d’armes de guerre ni de munitions. Cependant, j’estime que les autorités de la transition ne doivent pas toujours prendre des décisions de façon unilatérales sans consulter les autres fils du Mali. Après tout, tout le monde n’est pas d’accord avec ce renouvèlement des liens avec le pays de Vladmir Poutine »

Ousmane Diallo, Technicien : « Ce rapprochement est bien certes, mais pour quelles fins ? Je sais que dans ce monde, aucun pays ne fait rien pour rien. D’après plusieurs sources, il parait que le Mali emploie des mercenaires du groupe Wagner. Ce sont pour la majorité des russes et je pense que la visite du ministre des affaires étrangères de la Russie vient de conforter cette thèse. Il faut que les maliens sachent qu’aucun pays ne fera ce combat à notre place. Aucun soldat russe ne viendra mourir au Mali. Par contre, de nombreux militaires français sont morts pour défendre notre cause, c’est assez significatif. Certes, c’est une bonne chose de coopérer avec la Russie mais on doit rester prudent »

Maffa Berthé, Styliste : « Récemment, on a accusé la France de nous avoir abandonné en plein vol et maintenant on se jette dans la main de la Russie. On aurait dû tirer des leçons par rapport à tout ce qu’on a vécu. Un partenariat c’est toujours une bonne chose mais je pense que nos autorités vont un peu trop loin avec la Russie. Quelque part, je crois que c’est pour juste embarrasser la France et surtout le président Emmanuel Macron. Mais on ne doit pas mettre tous nos œufs dans le même panier, on doit faire preuve de plus de vigilance et d’autonomie ».

Vieux Diarra, Footballeur : « La Russie est la bienvenue au Mali. Les relations entre nos pays ne datent pas d’aujourd’hui. Nous avons juste rectifié le tir. Avec la France, c’était simplement un égarement mais on a bien retenu la leçon aujourd’hui. D’ailleurs, je crois qu’on a mis trop de temps avant de nous défaire de l’hégémonie française. On ne pouvait pas continuer avec un soit disant partenaire qui n’était pas honnête avec nous. Un partenaire qui refusait de nous livrer des armes pour qu’on puisse se défendre contre les groupes armés terroristes. Avec la Russie, en moins d’une année de collaboration, les résultats sont extraordinaires. Notre flotte aérienne compte aujourd’hui des dizaines d’avions (Hélicoptères et avions de chasse) sans compter les autres engins de guerres que nous avons eus avec elle. La solution, c’était la Russie et aucun autre pays. Le Burkina Faso, La Mauritanie et même l’Algérie l’ont compris. »

Abdoulaye Sagara, Promoteur d’Ecole : « La Russie demeure un partenaire sûr et fiable dans la mesure où elle est restée honnête avec notre pays. Depuis son indépendance, notre pays avait penché en faveur d’un régime communiste. Nous sous sommes détournés du chemin de la réussite et de l’émergence quand la démocratie est venue. C’est là que l’occident a pu rentrer dans notre pays pour nous mener en bourrique. Les relations avec l’Europe et particulièrement la France nous ont mis largement en retard. Je remercie le ministre de la défense le Colonel Sadio Camara pour cette initiative qui donne à notre pays un souffle nouveau. Par ailleurs, on doit continuer dans cette même dynamique pour rester plus fort. Cependant, le président Assimi Goita doit tout faire pour rencontrer le président de la Russie M. Vladimir Poutine pour mieux consolider les liens entre nos deux pays ».

MBS : « Tout ça c’est de la poudre aux yeux. Les maliens ont manifesté ici en brandissant le drapeau de la Russie pour que ses militaires interviennent au Mali. Pour quel résultat ? Si on doit établir un partenariat avec ce pays, on doit le faire de façon transparente. Sinon, je pense que nos autorités nous cachent des choses. Cependant, nous avons eu beaucoup de matériels avec ce pays et c’est déjà bon. On ne doit pas aller plus loin avec lui. Après tout, un blanc reste un blanc. On ne doit pas leur faire totalement confiance jusqu’au point de se focaliser sur eux. Et puis, qu’est-ce que Sergueï Lavrov a fait de concret pour qu’on le décore au Mali ? C’est vraiment du n’importe quoi. Autant décorer tous les ministres qui décideront de nous rendre visite ».

Propos rassemblés par Ahmadou Sékou Kanta  

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *