June 3, 2023
0 3 minutes 2 mois
0 0
Read Time:1 Minute, 54 Second

 

En visite à Kaya où il était en service à la Première Région militaire avant son putsch en septembre 2023, le chef de l’Etat a annoncé, jeudi 23 mars 2023, « le début de la révolution » et de la victoire sur les groupes jihadistes.

Depuis la ville de Kaya, le capitaine Ibrahim Traoré a lancé la « révolution » qui va transformer « tout notre mode de vie, de l’agriculture au commerce, en passant par l’industrie, etc. ».
Il a estimé que le Burkina est un « pays béni », avec des potentialités mal exploitées ou exploitées au profit d’individus.

« Nous devons faire cette guerre pour tracer les sillons de sorte à ce que ceux qui doivent reprendre la main puissent continuer pour que cette jeunesse puisse s’épanouir », a indiqué le capitaine Traoré.

Face à l’hydre terroriste, il a appelé la jeunesse à être un rempart et ne pas marchander sa « dignité, fierté et honneur ». « Le chemin est épineux, périlleux, et plein d’embuches mais nous sommes faits pour surmonter les obstacles et je ne doute guère de cette jeunesse qui doit rester debout », a insisté le Président devant une assistance conquise.

Le Chef de l’Etat burkinabé a assuré que des efforts sont en cours pour trouver des solutions aux difficultés que vivent les populations hôtes et déplacées de la région du Centre-Nord et de toutes les régions du Burkina Faso, notamment l’accès à l’eau potable, l’éducation.

Dans la dynamique d’accélération de la lutte, Ibrahim Traoré a évoqué l’acquisition de matériels adaptés. Cette acquisition qui a déjà commencé permettra une meilleure opérationnalisation des forces combattantes.
Pour réussir sa « révolution » également, il s’agit, a précisé Ibrahim Traoré, de « traquer » les soutiens aux groupes armés terroristes.

« Les vrais impérialistes sont avec nous. (…). Ils (…) continuent d’informer et de communiquer pour l’ennemi. (…) Ils se plaisent lorsqu’il y a une attaque (…) Ce sont des terroristes qui communiquent pour des terroristes qui combattent », a dénoncé le jeune capitaine de 34 ans, avant de les mettre en garde et d’appeler la population à départir de ce type de comportement.

Ibrahim Traoré a plutôt demandé plus d’encouragement envers les forces combattantes.

DS/ac/APA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *