Vers les échéances électorales : Coup de chauffe dans les états-majors politiques

Le niveau de mercure du thermomètre politique commence à monter, comme un déclic d’échauffement en vue des prochaines batailles électorales.

Si l’ancien président de l’Assemblée Nationale, avant le coup d’Etat du 18 août 2020, est sorti de sa réserve, en quittant l’ancien parti présidentiel, le RPM, pour créer Convergence 2023, ça bouge ailleurs. C’est le cas à l’URD de feu Soumaïla Cissé, où la guéguerre s’intensifie et où l’on s’impatiente du verdict de la Cour suprême pour savoir si c’est Gouagnon Coulibaly ou Pr Salikou Sanogo qui va diriger le parti pour les prochaines années. Et si les juges suprêmes confirment le choix porté par le Tribunal et la Cour d’Appel de Bamako sur M. Coulibaly, il est évident que la messe de la fissure soit définitivement dite sur le parti de la poignée de mains. Surtout que l’épouse de Soumaïla, Mme Cissé Astan Traoré s’et déjà affichée aux côtés de Salikou Sanogo et ses protégés comme Me Demba Traoré…

En outre, si l’on scrute toujours vers l’horizon du richissime Seydou Mamadou Coulibaly du mouvement Benkan, pour le voir drainer du monde, surtout parmi les transfuges politiques, des cercles politiques proches du Col Assimi Goïta ne veulent pas rester spectateurs.

C’est pourquoi des « collectifs », « mouvement »s et « clubs » politiques commencent à s’activer pour renflouer leurs rangs en vue de se préparer aux hostilités électorales. Parmi ceux-ci, il y en a qui n’hésitent pas à appeler déjà le Col Assimi Goïta à se porter candidat à la prochaine élection présidentielle. C’est sans compter avec les calculs discrets des partis politiques comme l’ADEMA-PASJ, la CODEM et son regroupement de portage, « Espérance Jigiya Kura », qui programme occuper le terrain à travers diverses initiatives de remobilisation des troupes.

Au même moment, les partis et regroupements comme le M5-RFP(les deux entités), l’ADP-Maliba, le MPJ, YELEMA et la coalition dite Cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel multiplient leurs réunions et rencontres discrètes et informelles. Ici pour cogiter sur l’agenda électoral, là pour échanger avec des personnes ressources ou entités étrangères. Comme quoi, c’est le véritable tour de chauffe qui a commencé et va s’accentuer dans les prochains mois. Ce sera pour…exister ou disparaître ! Bruno Djito SEGBEDJI

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours