Les Iraniens commémorent la Révolution islamique dans un contexte tendu

C’est ce lundi que l’Iran célèbre le 40e anniversaire de sa Révolution islamique, le renversement en 1979 de la monarchie du shah d’Iran. Comme chaque année, le 11 février, un grand rassemblement est organisé dans le centre de Téhéran. Cette année, les commémorations ont lieu dans un contexte tendu suite à la sortie des Etats-Unis de l’accord nucléaire. Reportage.

C’est une tente installée par les Gardiens de la Révolution dans un musée de Téhéran. Les photos et documents célèbrent la République islamique et fustigent pêle-mêle les Etats-Unis, Israël ou l’influence d’internet qui menace de corrompre la jeunesse iranienne.

Parmi les visiteurs, il y a ce retraité qui se souvient de 1979. « Ce que nous voulions, c’était rejeter la tyrannie, comme tous les pays islamiques. A l’époque, la tyrannie était partout dans le pays, il y avait la répression, une économie faible, le pays était détruit. Et tout ce que faisait le shah, c’était de célébrer les 2 500 ans de la monarchie. »

Aujourd’hui, c’est la République islamique qui célèbre les 40 ans de la Révolution. Même si une partie de la population iranienne se sent largement déconnectée de ces festivités, comme cette trentenaire habitante de Téhéran.

« En fait, je ne me vois pas du tout participer à ces grandes célébrations, plein de gens n’aiment pas ça, dit-elle. Ils n’arrivent même à vivre normalement avec tous leurs problèmes du quotidien. Je préfère rester à la maison et regarder un bon film. »

Qu’ils célèbrent ou non cet anniversaire, beaucoup d’Iraniens sont aujourd’hui préoccupés par la situation économique de leurs pays, fortement dégradée depuis le retour des sanctions américaines.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment