RDC: Martin Fayulu lance sa campagne à Beni

Martin Fayulu a finalement lancé sa campagne à Beni ce mercredi 5 décembre, un lancement retardé de quelques jours. Le candidat de la coalition Lamuka dit avoir eu des difficultés pour obtenir les autorisations pour faire voler son avion privé. Il a finalement atterri en fin d’après-midi, ce qui ne l’a pas empêché de tenir son premier meeting dans une ville pourtant en proie à l’insécurité devant plusieurs milliers de partisans.

Il y avait foule hier vers 17h30 à l’aéroport de Béni pour accueillir l’avion de Martin Fayulu. Une image inhabituelle dans cette ville en proie à l’épidémie d’Ebola et aux groupes armés. Des centaines de partisans ont même envahi le tarmac et encerclé l’avion privé du candidat. Au point que son cortège a peiné à se frayer un chemin le long de la route menant au centre-ville, une route habituellement désertée le soir par les habitants de Béni car régulièrement visée par des attaques armées.

Malgré la nuit tombée, Martin Fayulu a tenu meeting devant des milliers de de partisans réunis au rond-point du 30 juin. Il a répété ses principales promesses de campagne : déménager le plus grand camp militaire du Congo de Kinshasa à Béni et y installer l’état-major des forces armées pour y rétablir la sécurité ; promesse largement applaudie.

Il s’est aussi engagé à ce que les revenus de l’exploitation minière, coltan en particulier, profitent désormais aux populations et à traduire en justice les auteurs de crimes graves commis en RDC.

Martin Fayulu a également demandé à la foule de clamer son rejet de la machine à voter et d’exiger des bulletins papier dans les bureaux de vote le 23 décembre, afin, a-t-il expliqué, de ne pas laisser le candidat de Shadary « voler cette élection ». Emmanuel Ramazani Shadary dont une vaste affiche de campagne a été déchirée par les partisans de Martin Fayulu en marge du meeting.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment