Venezuela: décès de l’intellectuel et opposant Teodoro Petkoff

Au Venezuela, c’est une journée de deuil dans la presse et pas seulement puisqu’on a appris la mort le mercredi 31 octobre de Teodoro Petkoff, illustre économiste, homme politique, ex-guérillero, ancien ministre et fondateur du journal Tal Cual. Un opposant notoire d’Hugo Chavez et de son successeur, l’actuel président Nicolas Maduro. Retour sur les principales étapes de sa vie.

C’est une figure du Venezuela qui s’est éteinte. « Un Vénézuélien exemplaire », comme le titre El Nacional. « Une vie dédiée à la réflexion et l’action politique », titre quant à lui Tal Cual, le journal qu’il a fondé après avoir quitté le monde politique. Teodoro Petkoff est décédé mercredi 31 octobre à l’âge de 86 ans à Caracas. Il était un opposant notoire d’Hugo Chavez et de son successeur Nicolas Maduro. Preuve qu’il était très respecté : même ses adversaires politiques lui ont rendu hommage après la nouvelle de son décès.

Guérillero dans les années 1960, lorsqu’il militait dans les rangs du parti communiste, il fonde en 1971 le Mouvement vers le socialisme (MAS). Élu député à deux reprises, candidat à la présidence également à deux reprises, Teodoro Petkoff a aussi dirigé deux ministères entre 1996 et 1998, avant l’arrivée d’Hugo Chavez, moment qu’il choisit pour quitter le monde politique et se lancer dans le journalisme.

Ses analyses toujours fines représentaient une menace pour le pouvoir. Lauréat du prix « Ortega y Gasset » en 2015, pour l’ensemble de sa carrière, il ne put se rendre en Espagne faute à une interdiction de sortie du territoire. « Teodoro nous a quittés, mais ses idées progressistes resteront à jamais », peut-on lire dans les pages de Tal Cual, qu’il avait fondé en 2000 après avoir quitté le monde la politique.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment