0 2 minutes 4 mois
Après sept années de service, le militaire Seydou Sall a acheté une moto de marque T-MAX. Affecté à Tambacounda, informe L’AS, il a confié sa moto au vigile de son quartier, moyennant 200 FCfa par jour. Mais, au bout de quelque temps, sa moto a été volée.

Le soldat n’a pas cherché de midi à quatorze heures pour traîner en justice le vigile Mbaye Faye pour abus de confiance. Devant la barre du tribunal correctionnel de Pikine-Guédiawaye, le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés.

M. Faye précise avoir dit au plaignant qu’il descendait à 7 h du matin. Et ce jour-là, le militaire est venu récupérer sa moto vers 12 heures. D’après lui, depuis 2013, il assure la sécurité des lieux mais il rentre à 7h du matin. Il dégage sa responsabilité, parce que la moto n’a pas été volée pendant ses heures de garde.
Le soldat a battu en brèche les arguments du vigile. Seydou Sall indique qu’il a demandé au vigile s’il assure la sécurité des lieux pendant 24h et que ce dernier a répondu par l’affirmative. La partie civile réclame 2,5 millions pour la réparation du préjudice. Le délibéré est fixé au 22 février prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.