0 3 minutes 1 mois

Le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a exprimé, mercredi, la volonté de la MONUSCO de contribuer à l’ancrage démocratique de l’Assemblée nationale, à l’issue d’une audience que lui a accordée le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean Marc Kabund à Kabund, au Palais du peuple.

Jean-Pierre Lacroix a déclaré avoir échangé avec le premier vice-président Kabund à Kabund, sur la manière dont la MONUSCO peut renforcer les contacts existants entre elle et l’Assemblée nationale, indiquant que la MONUSCO demeure disponible à apporter son concours aux prochaines élections de 2023 en RDC.

Soutenant les efforts réalisés dans le cadre de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, Jean-Pierre Lacroix a apprécié, à leur juste valeur, les initiatives prises en RDC dans le cadre du processus électoral. Il s’agit des initiatives sur les droits de l’homme, la place de la femme ainsi que la lutte contre le discours de haine et de stigmatisation.

« Ce sont des éléments pour lesquels nous sommes prêts à renforcer notre coopération avec les institutions démocratiques congolaises », a noté le secrétaire général adjoint de l’ONU.

Jean-Pierre Lacroix a également exprimé la nécessité pour la MONUSCO d’expliquer davantage ce qu’elle fait notamment le soutien aux actions des Forces armées de la RDC (FARDC) mais également le soutien pour le rétablissement de l’autorité de l’État dans la partie Est du pays.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix était accompagné, auprès du premier vice-président de la chambre basse du Parlement, de Mme Bintou Keita, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC et cheffe de la MONUSCO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *