0 5 minutes 1 semaine

 

UNE MAISON DE PRÉVENTION INAUGURÉE.
L’ONG Santé diabète en partenariat avec l’ONG WALE et la Fédération Nationale des Diabétiques du Mali (FeNaDim) poursuit sa lutte implacable contre le diabète au Mali tout en identifiant et diversifiant sa hache de guerre contre la maladie. C’est pourquoi, il a été procédé à l’inauguration d’une maison de prévention de diabète bâtie au quartier Bougouba en commune II du district de Bamako ce samedi 07 mai 2022. Les travaux de l’inauguration de cette nouvelle maison de prévention de Diabète couplés au lancement de ses activités étaient dirigés par Imam Oumar Diarra, ministre délégué auprès du ministère de la santé et du développement social ( MSDS) représentant madame la ministre de la Sante et de Développement Social en présence de M. Karfa Maiga, président de la FENADIM.
A l’ouverture des travaux, M. Karfa Maïga, président de la FENADIM, s’est dit très ravi de participer aux activités de l’inauguration  de la maison de prévention  de Diabète et au lancement officiel de ses activités. Cette maison, selon lui, est une arme précieuse qui permettra à la FENADIM et aux acteurs de  la lutte contre le diabète au Mali d’intensifier et de diversifier leurs stratégies d’intervention. Le bâtiment dispose d’une équipe permanente et d’un réseau de patients pairs éducateurs issus des associations de patients atteints de diabète, a-t-il indiqué. Aux dires de M. Maiga, la nouvelle maison aura comme activités de sensibilisation sous forme  d’ateliers avec des thématiques variées. Tous ces ateliers sont gratuits et réalisés du lundi au samedi suivant des programmes établis animés et appuyés par les pairs éducateurs de la maison, a précisé Karfa Maiga, président de la FeNaDiM. Le trio FeNaDim-Wale-Santé Diabète , dit-il, est résolu de booster la lutte contre le diabète aux côtés  du MSDS dans un écosystème d’innauvation qui doit inclure l’ensemble des acteurs susceptibles de jouer un rôle majeur pour assurer la victoire sur les maladies non transmissibles. L’occasion était bonne pour M. Maiga de saluer le Gouvernement du Mali à travers le MSDS  dans son Plan Stratégique Intégré de la lutte contre les maladies non transmissibles de 2019-2023 en cours d’exécution. Le président de la Fédération Nationale des Diabétiques du Mali a rappelé qu’aujourd’hui, en matière de gestion des maladies chroniques, les pratiques de soins et les pratiques éducatives sont encore à repenser afin de mettre le patient au coeur du processus. À la suite de M.  Maïga Karfa, l’Imam Oumar Diarra, par ailleurs ministre délégué auprès  du MSDS prendra la parole  au nom de madame la ministre empêchée. Il fera savoir que le Diabète étant une maladie chronique affecte aujourd’hui plus de 422 millions de personnes dans le monde et devrait affecter 500 millions de personnes d’ici 2030 si rien n’est fait. Ce fléau, selon lui, n’échappera pas le Mali puisqu’il compte déjà une prévalence de plus de 5% de la population soit plusieurs centaines de milliers de personnes atteintes de Diabète. C’est pourquoi, poursuivra-t-il, le Mali  a adopté un plan stratégique de lutte contre les maladies transmissibles. Cette grande cérémonie, dit-il, revêt un caractère fort significatif de tous les acteurs de la lutte contre le diabète au Mali. L’imam Oumarou a remercié le trio FeNaDiM-Wale-Santé Diabète pour tous ceux qu’ils font durant ces mois à Bamako et les régions de Kayes, ségou, Sikasso et Tombouctou pour la lutte contre le Diabète. Pour cela, le ministre invite toute la population, singulièrement les présentants des facteurs du risque, à participer massivement aux ateliers d’information et de sensibilisation dans les maisons de prévention du Diabète animés par des équipes compétentes, chose qui fera barrière à la progression du Diabète, a-t-il ajouté.
YOUBA DOUMBIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.