Renforcement des Capacités : INFJ et UNITAR poursuivent leur engagement.

Renforcement des Capacités : INFJ et UNITAR poursuivent leur engagement.

 

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux M. Mahamadou Kassogué a, ce lund 21 novembre 2021 à l’Institut National de Formation Judiciaire ( INFJ), co-présidé avec de son Excellence de l’ambassadeur d’Allemangne M. Pohl Dietrick, les travaux de l’ouverture des sessions de formation à l’intention des Avocats sur le thème 《l’Éthique et la Déontologie) et des Acteurs Électoraux sur le thème 《le Contentieux Électoral), organisées par l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ) en partenariat avec l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR) et le soutien de la République Fédérale d’Allemagne. A rappeler que ces sessions suivent plusieurs tenues de septembre 2021 jusqu’à la date d’aujourd’hui dans lesquelles, des magistrats, des Huissiers-Commissaires de Justice, des hommes de médias, des Officiers de Police Judiciaire, des organisations de la société civile ont bénéficié d’une formation de qualité donnée par des formateurs calés sur les différentes thématiques qui les concernent. Les Co-presidents de cette cérémonie d’ouverture étaient accompagnés par Dr Toubaye Koné, directeur général de l’INFJ, M. Baya Berthé, représentant de l’UNITAR et le Bâtonnier de l’ordre des Avocats du Mali.

 

A l’ouverture des travaux, comme à l’accoutumée, le directeur général de l’INFJ Dr Koné après les mots de bienvenue et les salutations a fait savoir que la presente cérémonie intervienne dans le cadre de la deuxième phase du projet “UNITAR ” sur le renforcement des capacités du système judiciaire et la promotion de l’Etat de droit au Mali. Grâce à l’aide de l’UNITAR et la république fédérale d’Allemangne que le département qu’il dirige a pu former au-delà de son public cible habituel des Officiers de Polices Judiciaires, des journalistes, des organisations de la société civile, des partis politiques sur diverses thématiques dont entre autres les procédures pénale, le droit des mineurs, les Violences Basées sur le Genre, le contentieux électoral, a-t-il remercié. Avant de remercier le ministre de la justice M. Kassogué pour tous ceux qu’il fait pour la justice malienne, il a souligné que
la dernière phase du projet prévue pour le premier semestre 2023 va concerner les notaires en éthique et déontologie, blanchiment des capitaux, les avocats en procédure pénale, et à la fin du projet en juin 2023, ce sont 1950 agents de l’Etat et autres acteurs de la justice et de la société civile qui seront formés, a-t-il ajouté. A la suite de son intervention, M. Berthé a pris la parole, selon lui, ces formations s’inscrivent dans le cadre du partenariat entre l’INFJ et son département qui vise à renforcer les capacités des acteurs de justice malienne pour la promotion de l’état du droit au Mali, un partenariat qu’il se dit très satisfait, pour cela, il a félicité et encouragé le directeur général de l’INFJ Dr Toubaye Koné.

 

De sa part, le ministre de la justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, s’est dit très ravi de la Co-presidance de cette grande cérémonie. L’événement, selon lui, marque le lancement d’une série de formation au bénéfice des Avocats et des acteurs Électoraux. ces sessions de formation, dit-il, se poursuivent conformément au planning et aux objectifs du Projet et elles s’élargissent à d’autres groupes de participants et à certaines thématiques répondant aux préoccupations contemporaines, choses que M. Kassogué a félicité et remercié les initiateurs. Concluant son allocution, avant de rassurer de son engagement ferme et intangible d’accompagner les initiateurs pour ce projet, le ministre Mahamadou Kassogué a invité les bénéficiaires de ces formations d’être ponctuels, assuidus et attentifs non seulement pour leur bien mais aussi pour le bien du Mali.

YOUBA DOUMBIA.

Economie