0 6 minutes 4 mois

Le Directeur Général du Port autonome de Dakar Aboubacar Sédikh Béye a présidé hier la cérémonie de présentation des vœux 2022 du personnel du Port autonome de Dakar. La cérémonie s’est déroulée en présence du président du Conseil d’Administration du Port autonome de Dakar Moussa Sy et de la Secrétaire général du PAD Mme Nafissatou Ba Niang. Elle a été aussi un moment de communion et de décorations des retraités 2021 du Port autonome de Dakar. Ces derniers ont été fêtés par le personnel et ont reçu de nombreuses récompenses de la part de la direction générale et du personnel.

Aussi bien que le président du Conseil d’Administration Moussa Sy que les représentants des associations El Hadji Mansour Mbow, des syndicalistes M. Seyni Mbow, des retraités Pape Amadou Ba, tout un chacun a magnifié le travail réussi à la tête d’une entreprise aussi stratégique que le Port autonome de Dakar par le Directeur Général Aboubacar SédikhBéye. A ce dernier, ils ont adressé des félicitations, des encouragements, mais aussi la prise en compte continue des doléances des travailleurs.

DG ABOUBACAR SEDIKH BEYE : Le Port se porte mieux, il a l’obligation de porter l’émergence du Sénégal.

Malgré les contrecoups subis de la Covid19 en 2021, le Port autonome de Dakar a su être résilient. Les résultats de l’exercice 2020 ont affiché 10, 5 milliards de francs CFA de bénéfices à la fin de l’exercice budgétaire 2020. Devant les travailleurs, Aboubacar Sédikh Béye dira alors que « le Port se porte mieux, mais nous voulons qu’il se porte bien ». Il dira aux travailleurs que, la balle est dans leur camp. Parce qu’il est convaincu que l’avenir et l’émergence du Sénégal passent par le Port de Dakar. La vision stratégique du Port 2019-2023 est adossée au Plan Sénégal Emergent dont l’ambition est de positionner à l’orée 2035      le Sénégal comme un acteur économique au service des économies africaines. Le Sénégal dispose d’atouts humains, géographiques en sus de la paix sociale pouvant lui permettre d’être un hub maritime en Afrique et dans le monde. Le Port autonome de Dakar est appelé à exercer un tel leadership. Depuis le 03 Janvier 2022 avec la pose de la 1ère pierre du Port de Ndayane, les travailleurs du Port sont appelés à porter l’émergence du Sénégal en faisant de sorte que le Port de Dakar à Ndayane soit la porte d’entrée de la création, et de la transformation des ressources du Sénégal et de toute l’Afrique. Ndayane s’étendant sur 1200 ha doit être prêt à accueillir toutes les ressources du continent. Alors le Port de Ndayane doit être porté maintenant par tous les portuaires. Tout un chacun doit jouer sa partition pour assumer le changement de paradigme, un nouveau paradigme d’une Afrique qui ne doit plus continuer à accepter la détérioration des termes de l’échange. 73% des containers repartent vide du Port de Dakar. Seuls 27% repartent chargés. Il faut renverser cette tendance pour arriver à ce que 50, 60 et 75% des containers repartent pleins.

-Le paradigme nouveau, c’est aussi, changer la relation avec la marchandise qui sera suivie jusqu’à la destination finale, développer partout dans les grandes agglomérations des ports secs et renforcer la relation de travail avec la Douane.

-Le nouveau paradigme, c’est également, la construction d’une zone industrielle portuaire pour un avantage comparatif avec la transformation des produits sur place.

-Le nouveau paradigme, c’est le Pacte de Saly de novembre 2020 qui scelle l’engagement de l’ensemble des acteurs de la communauté portuaire y compris les partenaires maliens pour optimiser les opérations et renforcer la compétitivité de la place portuaire de Dakar.

-Le nouveau paradigme, c’est infiné, la prise en charge de toutes les doléances du personnel en 2022. Annuellement la direction générale accorde un montant de 14 milliards de frs en avantages sociaux pour les travailleurs. En 2020 malgré, l’impact de la pandémie de la COVID 19 près de 8 184 00 000 FCFA ont été accordés au personnel pour l’amélioration de leurs conditions de vie (œuvres sociales, habitat social, assurance maladie, indemnité de logement, véhicules, frais de formation entre autres). Aux retraités, le DG leur a encore tendu les bras pour accompagner le port dans les nouveaux défis. Il a promis une réflexion pour la prise en charge médicale des retraités.

Cellule Communication stratégique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.