0 4 minutes 2 mois

Le ministre de l’Artisanat  de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme  en son nom M. Andogoly Guindo, a procédé ce jeudi 14 octobre 2021 au Musée National de Bamako, les travaux de 10 jours de la 1ère Édition de la Société Coopérative Nationale des arts et de la culture (SNAC). Les travaux s’articulaient au tour d’une exposition des produits artisanaux du Mali et d’une remise de trophée de reconnaissance du mérite à des personnes physiques et morales  du service de la nation. Ce grand événement était placé sous le haut parrainage de l’Association de Siguida Yelen du Mali ( A.S.Y.M) représentée par Souneymane Ongoïba.
A l’entame de ses propos, Andogoly Guindo a remercié la présence de toutes personnes qui ont effectué un déplacement pour honorer à cette cérémonie. Selon lui, l’importance de cet événement n’a pas de titre car il montre la dextérité des artisans ou artistes du Mali. C’est aussi un événement qui magnifie justement le savoir faire de ces artisans, a-t-il déclaré. Cet événement dit-il est une promotion de la créativité dans le secteur de l’artisanat et souligne également une forme de mutualisation des efforts surtout à ce temps difficile dû à la pandémie de Covid-19 et la conjonction sécuritaire du pays, a-t-il précisé. Cette exposition représentera le témoignage des travaux de ces artisans de la culture malienne pendant la période difficile marquée d’une double crise, a confirmé le conférencier. Pour magnifier la doité des artisans maliens, les artisans de la SNAC regroupés en fédération de leur savoir-faire ont fait sortir des produits de meilleure qualité pour cette première édition de l’exposition Arts et Cultures et ils font voyager le Mali dans le monde entier à travers ses artisanats, a-t-il félicité et encouragé. Aux dires du ministre de l’Artisanat, les oeuvres à présenter par ces artisans et ces artistes pour cette exposition portent sur la reproduction des armoiries des pays et logos et des entreprises et sociétés de la place. Aussi, ajoute-t-il, que ces oeuvres sont façonnées modulées et réalisées en bois par des artisans qui ne sont pas ingénieurs mais très très des ingénieurs. Poursuivant ses propos, il dira que Les armoiries et les logos à présenter sont les symboles de même que des autres artistiques, ils ont une construction entière tout autant que ceux qu’ils restituent, ils transmettent à travers la composition des couleurs et des symboles. De conclure, le ministre de l’artisanat, de la culture de l’industrie hôtelière et du tourisme a fait savoir que l’artiste ou l’artisan n’est pas un créateur mais un reproducteur. Les oeuvres de la coopération sont un pont entre l’artisanat  d’arts et de la culture, a-t-il laissé entendre avant de mettre un terme à la cérémonie. 
YOUBA DOUMBIA. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *