0 2 minutes 1 semaine
Ibrahim Abou Khalil alias Bibo Bourgi, son frère Karim Abou Khalil Bourgi et Mamadou Pouye ont été cités dans l’enquête des “Pandora Papers”.

D’après le document parcouru par Libération, ils sont les propriétaires de plusieurs sociétés établies dans des paradis fiscaux.

Avec l’assistance du cabinet d’avocats Alcogal, ils sont à la tête de trois fondations offshore (Alteos Foundation, Alteos One Foundation et Pifor Foundation).

Celles-ci ont pu servir à sécuriser les biens et actifs pour lesquels la justice sénégalaise les a jugés coupables d’être des prête-noms pour leur ami d’enfance, Karim Wade.

Des documents renseignent sur l’activisme de cette bande des trois, amis d’enfance de Karim Wade, que la justice sénégalaise a désignés comme des prête-noms de l’ancien ministre d’État.

En septembre 2011, des actions de Menzies Afrique S.A. sont été utilisées par les actionnaires pour constituer trois entités : Alteos Foundation (Bibo Bourgi), Alteos One Foundation (Karim Abou Khalil) et Pifor Foundation (Mamadou Pouye).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *