Mali : Un collectif d’ONG s’inquiète de la suspension de l’aide financière de la France

Mali : Un collectif d’ONG s’inquiète de la suspension de l’aide financière de la France

Un collectif d’organisations non gouvernementales, bénéficiaire du soutien financier du gouvernement a adressé une lettre  au Président Emmanuel Macron  pour exprimer leur inquiétude  par rapport  à la  suspension  de son aide financière au Mali.

Malgré  la décision de la suspension de toutes les actions de l’Agence Française de Développement au Mali ne soit pas encore officialisée, elle suscite déjà  des inquiétudes au sein du monde des ONG  opérant au Mali.  Selon un article relayé par le site de l’agence Ecofin,  la suspension de cette manne financière aurait un impact négatif sur le fonctionnement de  plusieurs  ONG au Mali.  Déjà,  annonce le site, le collectif d’ONG  dont  CCFD Terre-Solidaire, Handicap International, Médecins du Monde et Oxfam, a écrit le 15 novembre 2022  dernier au Président français Emmanuel Macron  pour   déplorer cette décision. Ces organisations précisent  qu’elles sont  récipiendaires d’une importante partie de ces financements. « Depuis la suspension de l’aide bilatérale directe entre les institutions publiques françaises et maliennes, les organisations de solidarité internationale que nous représentons sont très inquiètes des conséquences d’une telle décision pour la population, les organisations de la société civile malienne, ainsi que leur propre organisation“, indiquent les signataires de cette lettre qui  précise que «  7,5 millions de Maliens ont besoin d’assistance, soit plus de 35% de la population”.

Toujours selon ce collectif d’ONG, la suppression de ces financements entraînera l’arrêt d’activités essentielles, voire vitales au profit de populations en situation de grande fragilité ou de pauvreté.  Elles appellent le Président Français à revenir sur cette décision en arguant que l’aide publique au développement de la France via ces ONG devait être “garantie en dehors de tout agenda politique ou sécuritaire, et uniquement selon les besoins des populations”.

La décision de la  suspension de l’aide  de la France  a été évoquée et largement relayée par  les médias  la semaine dernière. Pour certains, le gouvernement Français aurait  justifié comme conséquence la suspension de son soutien financier par le rapprochement entre les autorités maliennes et le Kremlin accusé de fournir des mercenaires à travers le groupe Wagner. Le gouvernement Malien a toujours démenti  cette accusation en admettant la présence des instructeurs russes au Mali.

Selon le site de l’AFD, la France  accompagne le  Mali dans quatre domaines : infrastructures, développement humain, développement rural et secteur privé. Egalement, l’hexagone contribue également à améliorer la gouvernance (finances publiques et décentralisation).  Cette aide financière de la France est  accordée sous forme de prêts, de subvention et d’accompagnement technique.

Pendant  les dix  dernières années,  la France a financé  de nombreux projets  dans le domaine de l’assainissement et de l’accès à l’eau potable. Il s’agit surtout de la réalisation d’adductions en eau potable dans 18 communes de la région de Mopti et Kayes, construction des stations d’épuration et de traitement à Kabala, en amont de Bamako, création de deux sociétés publiques de gestion de la ressource hydrique.

Selon le site de l’ambassade de France au Mali, entre janvier 2013 et septembre 2017, le montant octroyé  à travers de l’Agence française de développement, s’est élevé à 310 milliards FCFA (473 millions d’euros). S’y ajoute aux 336  millions d’euros accordés au Mali entre 2019 et 2020.

Actualite Economie