0 4 minutes 4 semaines
La plateforme de l’Alliance pour le Renouveau Citoyen Mali (ARC-MALI) avec comme dévise LA CONFIANCE, L’ÉTHIQUE ET LA LOYAUTÉ, et avec un slogan “SERVIR ET NON SE SERVIR” s’est profitée de  la célébration de la fête de la 61ème anniversaire de l’indépendance du Mali ce mercredi 22 septembre 2021, au mémorial Modibo Keita ( M.M.K) à la lumière d’un point de presse animé par M. LUCK GOÏTA, président  de la plateforme, pour se dire prête pour lutte pour la justice sociale au Mali. Selon M. GOÏTA , cette plateforme est un regroupement en synergie constitué des associations , des mouvements, des partis politiques,des ONG et des personnes physiques pour la  lutter contre l’injustice sociale. Pour lui, l’ARC-MALI a pour but d’accompagner la transition pour sa réussite et souhaite la participation des élections à tous les niveaux. Le Mali aujourd’hui est menacé par son destin, pour stabiliser et redonner ce nouveau Mali, il faut que toutes intelligences et toutes les ressources humaines soient mobilisées, a confié le président Goïta, pour cela, quelques chantiers sont ciblés pour cette reconstruction, a-t-il souligné. Parmis ces chantiers nous avons entre autres, la Refondation de l’école de la république comme le cerveau de notre développement et de l’avenir de tous les enfants, la Restauration d’un État fort par l’affirmation de notre souveraineté nationale en matière de défense et de sécurité, la Réduction des inégalités sociales en rassurant à tous l’accès au savoir, au soin de santé et à l’emploi, et l’Égalité de tous devant la loi par lutte contre la fraude et la corruption. Aux dires de monsieur LUCK, le patriotisme est un sacerdoce qui engage tous les citoyens à porter leur fardeau dans la réalisation du bel édifice, c’est pour quoi, L’ARC-MALI veut que le mali change et que les dirigeants soient exemplaires dans l’incarnation de la responsabilité qui fait que chaque citoyen malien est porteur pour l’avenir de son pays. Pour le rayonnement du Mali sur la scène internationale, dit-il, tous les citoyens maliens doivent s’engager à faire autrement la politique. Pour cela, le président LUCK GOÏTA a favorisé l’émergence d’une nouvelle génération respectueuse,  l’amélioration  des  pratiques, la modernisation des méthodes et la mise en place de nouveaux outils de gestion du pays. C’est avec cette mentalité que la plateforme ARC-MALI veut réconcilier les maliens avec la politique Servir et non se Servir, a-t-il mentionné. De conclure, une signature de convention a été signée entre les membres de la plateforme afin dynamiser L’ARC-MALI pour redonner le Mali ce qu’il avait avant.
YOUBA DOUMBIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *