0 2 minutes 3 semaines
Ancien ministre, celui qui est surnommé Poulo est l’actuel président du Cadre d’échange des partis politiques et regroupements de partis politiques pour une transition réussie. Housseini Guindo se cachait depuis jeudi 11 novembre, accusant les autorités de transition d’avoir programmé son enlèvement.
Housseini Amion Guindo est rentré chez lui dimanche soir 14 novembre, discrètement, vers 21h, après la tombée de la nuit. Il s’était caché pendant quatre jours, après avoir devancé, selon ses explications, une tentative d’enlèvement – ou plutôt d’arrestation extrajudiciaire – programmée selon lui par les plus hautes autorités de la Transition.
Son activisme politique et la volonté de le faire taire auraient, d’après le président du Cadre des partis politiques et regroupements de partis politiques pour une transition réussie, motivé cette tentative. Des accusations auxquelles ni la présidence, ni la Primature n’ont souhaité réagir.
« Poulo » promet des preuves de la tentative d’enlèvement
Finalement, Poulo, son surnom au Mali, a décidé de regagner son domicile bamakois après avoir reçu l’« assurance » de la part du ministère de la Sécurité « de veiller sur [lui] et sur [sa famille]. » Ce que le ministère de la Sécurité a confirmé à RFI sans donner davantage de détails.
Housseini Amion Guindo affirme enfin détenir des preuves de l’enlèvement qui était, selon lui, programmé à son endroit. S’il n’en a rien communiqué à ce stade, il a cependant promis de les révéler prochainement et de les transmettre à la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *