0 3 minutes 3 semaines

La Cour d’Appel de Bamako valide le congrès extraordinaire du 16 janvier 2022 de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd). Ce qui confirme la légalité et la légitimité de l’élection de Gouagnon Coulibaly à la tête du parti de la poignée de main. Le 1er vice-président du parti promet de se pourvoir devant la Cour Suprême.

La justice malienne déboute le 1er vice-président de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd). Le Pr Salikou Sanogo avait exercé son droit de recours contre le jugement n°130 du 04 avril 2022 du tribunal de grande instance de la Commune V du district de Bamako. La Cour d’Appel, dans son audience du mercredi 07 septembre, confirme l’ensemble des dispositions du jugement du tribunal de la commune V du district de Bamako du 04 Avril 2022.

C’est la 2e fois que le 1er vice-président du parti de la poignée de main perd dans la bataille judiciaire engagée contre Gouagnon Coulibaly et ses camarades. Par ce jugement, la justice tout en validant le congrès extraordinaire du 16 janvier 2022 confirme la légalité et la légitimité de l’élection de l’ancien député élu à Kati. Celui-ci devient de facto le président du parti et succède au regretté Soumy Champion.

Car selon nos informations, le jugement de la Cour d’Appel est exécutoire malgré un éventuel pourvoi devant la Cour Suprême par le Pr Sanogo et ses amis. Une autre conséquence de cette décision de la Cour d’Appel est l’annulation de la décision d’exclusion de Gouagnon Coulibaly et autres de l’Urd prise le 5 février par une partie des membres du bureau national du parti.

Malgré son revers judiciaire successif, le 1er vice-président de l’Urd promet de se pouvoir devant la Cour Suprême dès la notification du jugement. L’ancien ministre de l’Education nationale l’a fait savoir à travers un communiqué daté du 07 septembre. Ce qui relance à nouveau la bataille judiciaire.

Il faut rappeler que le depuis le décès du regretté Soumaïla Cissé en 2020, l’Urd est dirigé par le 1er vice-président, le Pr Salikou Sanogo dont le leadership est aujourd’hui fortement contesté par une partie des membres du parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.