0 3 minutes 1 mois

LES ELEVES DU LYCÉE PRIVÉ “LES CASTORS” DE BAMAKO AUX MAMANS ET AUX PAPAS DES ENFANTS VICTIMES DES DÉFICIENCES MENTALES.

 

La cour du lycée “les Castors” de Bamako, a, ce mardi 24 mai 2022, abrité la cérémonie de remise des cadeaux à l’Association Malienne de Lutte Contre les Déficiences Mentales chez l’Enfant (AMALDEME). Ladite cérémonie était présidée par Mme Yasmina Sanogho, présidente de l’AMALDEME.

 

A noter, que les cadeaux composaient des vivres (des sacs du sucre, des sacs du lait, des bidons d’huile) ; des vêtements, des jouets d’enfants et d’un chèque en valeur d’un million francs Cfa (1000000fcfa).

 

A l’entame de ses propos, Mme Yasmina Sanogho, après s’être réjouie de la présidence de cette grande cérémonie. Elle a fait savoir que c’est dans le cadre du partenariat du lycée privé “les Castors” et l’AMALDEME que chaque année les élèves de ce lycée ne cesse de soutenir ces enfants en rendant visite leur site et en partageant les moments de solidarité indescriptible . Une action qui montre beaucoup d’affection de ces élèves à l’AMALDEME, a-t-elle soutenu. Ensuite, elle a passé un message 《Dorénavant quand vous verrez une personne en situation de handicap dans la rue, ou voulant traverser la route, ne la prenez pas pour une folle, elle peut juste avoir besoin de votre aide. Tendez-lui la main 》. Enfin, après avoir remercié ses responsables, son personnel et singulièrement les élèves du lycée “les Castors”, la présidente de l’AMALDEME a cédé le micro en une citation célèbre qui dit “qu’un enfant différent, ne mérite pas l’indifférence , il a droit au respect et à l’attention comme tout autre enfant”

 

De leur part, les enfants victimes des déficiences mentales, les bénéficiaires, avec des danses, des gestes et des mots ont montré leur joie aux donateurs, ont fait aussi une pluie de bénédictions et de remerciements et ils ont remis un trophée à ces hommes de bienfaisance. La cérémonie a été clôturée par la remise symbolique de ces cadeaux par le représentant de ces élèves.
YOUBA DOUMBIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.