0 2 minutes 6 mois
Lors de son audience avec le Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS), le chef de l’État a réagi à la convocation de Barthélemy Dias pour son procès en appel dans l’affaire Ndiaga Diouf tué en 2011.

Macky Sall, qui s’est lavé à grande eau des accusations de l’opposition le soupçonnant de liquider ses adversaires politiques, parle de “coïncidence malheureuse”.

D’après L’Observateur, il a signifié aux membres du CUDIS, que “c’est quand il y a des grabuges qu’il apprend souvent dans la presse la convocation de certains leaders politiques par la justice”.

Et, pour ce qui est du cas du maire de Mermoz/ Sacré-Cœur, Macky Sall soutient que c’est quand il y a eu des appels qu’il a su que le juge avait appelé le dossier.

D’ailleurs, fait-il savoir à ses hôtes, si on lui avait demandé son avis sur ce dossier, il aurait recommandé d’attendre après les élections locales du 23 janvier pour le réactiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.