0 1 minute 2 mois

Le Sénégal va assurer la présidence tournante de l’Union africaine (UA) en 2022-2023. Un choix porté par la CEDEAO sur le président sénégalais Macky Sall qui ne plaît pas du tout à Abdoul Mbaye. Sur sa page Facebook consultée par Walf Quotidien, l’ex-Premier ministre pousse un bruyant coup de gueule.

«La révision constitutionnelle décidée par Macky Sall ne touche pas au parrainage institué en 2018 pour éliminer des candidats à l’élection présidentielle. Ceci, malgré ses caractéristiques violant la clause d’éternité concernant le mode d’élection du Président de la République, le bloc de constitutionnalité du Sénégal ainsi que sa condamnation par la Cour de justice de la CEDEAO», peste le président de l’ACT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *