0 2 minutes 1 an
AP- 9 millions d’euros, ont été investis par le Partenariat Opérationnel Conjoint (Poc) pour accompagner le Sénégal dans la lutte contre l’émigration clandestine.
 
Cette somme a été injectée notamment, dans la formation des personnels en matière de police judiciaire, en matière de lutte contre la fraude documentaire, mais aussi, l’appui en matériels logistiques notamment les véhicules, les motos mais aussi, les matériels pour lutter contre la fraude documentaire, a listé Modou Diagne, contrôleur général de Police et Dga de la Police nationale. Il présidait l’ouverture d’un atelier régional de partage d’expérience pour un renforcement de la coopération régionale dans le domaine de la lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes. 
 
Selon lui, “le Poc a aussi permis la construction du siège de la Police de l’Air et des Frontières, mais également, des antennes de la Division de Lutte contre le Trafic des Migrants au Sénégal. C’est dans ce cadre qu’il y aura pour cette année, quatre antennes qui seront construites notamment à Saly, Ziguinchor, Kédougou et Saint-Louis. Et on espère qu’en 2022, comme cela a été promis, le POP va construire deux autres antennes. Donc c’est un partenariat bénéfique pour le Sénégal puisqu’il nous permet d’être capacités à lutter efficacement contre la traite des personnes et le trafic des migrants”.
 
Le Sénégal considéré comme un pays de départ, de transit mais aussi de destination, détient aujourd’hui toutes les conditions pour lutter efficacement contre le trafic de migrants et la traite des personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.