Le Front Populaire  des Jeunes du Mali prône un Gouvernement  d’inclusion.

Le Front Populaire des Jeunes du Mali prône un Gouvernement d’inclusion.

 

La maison de la presse a, ce jeudi 17 novembre 2022, ouvert ses portes aux militantes et militants du  Front Populaire  des Jeunes du Mali pour un point de presse animé par M. Cheick Sadibou FOFANA, président du FPJM.
À l’entame de ses propos, M. Cheick S Fofana  a,  de prime abord avoir exprimé, témoigné  l’accompagnement  et du soutien indéfectible du FPJM à l’égard des autorités de la Transition pour un Mali pacifique,  prospère et uni. Selon le patron du Front populaire des Jeunes du Mali, il est grand temps que de fort changement intervienne dans les processus de Transition malienne. Parlant de la situation globale de notre pays, Le conferencier Cheick  S FOFANA n’a pas lésiné d’évoquer que seule l’union sacrée  autour du Mali pourra faire defoncer le Mali de la tanière dans laquelle il patauge lamentablement depuis fort longtemps. Notre État, dit-il, a besoin d’être refondé pour une forte amélioration du bien être de la population malienne. Quant à la sécurité, il a estimé que nos FAMAS ont fait d’énormes exploits ces derniers temps tout en faisant libérer de localités qui vivaient le calvaire des terroristes. La transition actuelle , non seulement fournit des efforts dans certains domaines, mais doit redoubler des gros efforts tant d’autres aussi, a-t-il reconnu avant d’attirer l’attention du président de la Transition et le premier ministre par intérim de faire l’état des lieux du gouvernement. Pour lui, le Front populaire des Jeunes du Mali qu’il a l’honneur de présider s’est dit insatisfait du résultat de certains ministres. L’occasion était bonne pour M. Cheick S FOFANA  de condamner la sortie de certains ministres sur les réseaux aux seuls fins de faire long  feu au pouvoir. Aux dires du président Cheick S FOFANA,  l’heure n’est pas pour l’amateurisme et les communications stériles. Le Président Assimi Goita doit œuvrer à mettre en place un Gouvernement d’inclusion avec l’ensemble de la classe politique malienne, des technocrates, des hommes et des femmes qui sont à la hauteur des attentes du peuple malien. Concluant son intervention,  M. Cheick Sadibou FOFANA a,  au nom du FPJM, demandé au président de la transition de nouer le consensus et une mobilisation nationale autour de la nouvelle constitution et des reformes politique, administrative et territoriale.
YAH ZANFING DOUMBIA.
Politique