0 3 minutes 2 mois
Par téléphone, sur le plateau de CNEWS, Laurent Tapie a exprimé sa colère contre les journalistes. Selon lui, l’homme d’affaires, décédé ce dimanche à l’âge de 78 ans, n’a pas toujours été traité correctement pas la profession.
 
“Votre collègue, tout à l’heure, au milieu de ces hommages et de ces reportages n’a pas pu s’empêcher de dire: ‘ah mais il y a aussi le Bernard Tapie qui licenciait les gens’(…) J’aimerais qu’on comprenne une fois pour toute maintenant qu’il est mort que les emplois supprimés étaient des emplois perdus. Est-ce qu’un jour, après 28 ans, vous allez comprendre ça? Les entreprises qu’il rachetait étaient mortes! Quand il prenait une boîte et qu’il y avait 1.000 personnes, s’il en enlevait 300, c’était 700 qui étaient sauvées! Ce n’était pas 300 qui étaient supprimées! Il en a sauvé des milliers, des emplois! C’est ça que vous n’avez jamais pu comprendre! (…) J’espère qu’enfin vous allez arrêter de débiter ces conneries, après 28 ans que vous le faites! Et commencez par vérifier les faits que vous donnez à l’antenne. Ça vous changera!”. 
 
La journaliste Sonia Mabrouk a dit “entendre la “colère” et l’“émotion” du fils de Bernard Tapie. “Je suis à 1.000 pour 1.000 d’accord avec vous. Je conteste simplement, et sans rien dénigrer du travail de mes confrères et consœurs pendant des années, le fait que vous essentialisez le travail des journalistes. Simplement vous dire, l’émotion et l’admiration évidemment pour votre père. Sans rien occulter à la fois des années politiques, des problèmes judiciaires. Nous retenons, et c’est ça le plus important, le panache français et le combat, jusqu’au bout”, a-t-elle conclu.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *