December 4, 2021
  • Banankabougou Commercial Immeuble Diabaly Transit 2ème étage A4
  • 223 71 46 83 66 / 223 79 50 87 13 / 221 77 443 98 69
  • redaction@malitribune.com
0 3 minutes 2 mois

Au fil des ans, l’ancien paradis naturel a été défiguré par les marées noires et les émissions de gaz, faisant disparaître faune et flore.

Ancien paradis naturel, la région du Delta au Nigeria s’est transformé avec la production pétrolière. Au fil des ans, les marées noires et les émissions de gaz ont ravagé le paysage… Et les communautés locales.

Certaines zones du Delta ont été totalement défigurées par les déversements de pétrole, en plus de contaminer l’eau et de faire disparaître faune et flore. Bien que le pétrole soit la principale source de revenus du pays, les conséquences de sa production pèsent sur les habitants.

“Chaque fois qu’il pleut, l’eau de la rivière devient épaisse et très sombre, alors quand on jette nos filets, il n’y a pas de poisson”, explique Christiana Eluozu, qui habite Idu depuis plus de 40 ans. “Ces dernières années, le gaz a endommagé le toit de ma maison, tout est noir à cause de la pluie sombre.”

Le gouvernement s’est engagé à mettre fin aux émissions de gaz dans les raffineries d’ici 2030 et une opération de nettoyage a été entamée en 2019. Trois ans après, des rapports montrent que les habitants n’ont toujours pas accès à une eau potable correcte.

“Les activités de raffinage illégales entraînent le rejet de fumées et d’hydrocarbures qui augmentent ces mêmes rejets de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et ont donc des effets sur le changement climatique”, détaille Philip Shekwolo, le directeur de l’assainissement de la pollution par les hydrocarbures au sein du ministère de l’Environnement.

Current Time 0:08
Duration 1:54
Loaded: 15.78%

0

Le Delta du Nigeria ravagé par la pollution des raffineries

  • Nigeria : le mouvement #EndSARS est toujours d'actualitéLogo de Euronews
  • Nigeria : au moins 43 morts dans une attaque à SokotoLogo de Euronews
  • Covid-19 : le Burundi vaccinera à partir de la semaine prochaineLogo de Euronews

“Cependant, notre processus d’assainissement inverse ce phénomène. Car lorsque nous assainissons, nous avons également un impact. Nous donnons également l’occasion à la végétation de repousser.”

Dans la perspective de la COP26, le Nigeria souhaite montrer que le pays prend des mesures positives pour lutter contre le changement climatique. Mais selon la Banque Mondiale, le Nigeria fait partie des sept pays ayant brûlé le plus de gaz dans les raffineries depuis 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Напишите нам