0 2 minutes 1 mois

Toutes les attentions sont braquées, depuis ce 21 octobre 2021 sur Lomé, la capitale togolaise, où se déroulent les travaux de l’édition 2021 du Sommet mondial des filles. Une rencontre inédite en terre africaine pour une synergie d’action en faveur de la promotion de l’égalité et l’équité genre. Cette rencontre hybride (présentielle et virtuelle) portée par Plan International, vise à débattre des enjeux et défis auxquels font face les filles dans leur vie et dans le monde, mais aussi de ce dont elles sont capables.

C’est la présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi Tsègan, qui a, au nom du chef de l’Etat, lancé les travaux, en présence de la première dame du Burkina Faso, Mme Sika Kaboré, d’une centaine de filles et de plus de 3000 internautes à travers le monde. Etaient également présents, les commissaires chargés du genre de la CEDEAO et de la CEMAC, des membres du gouvernement, des représentants d’institutions nationales et internationales, des autorités locales, militaires, traditionnelles et religieuses, des membres de la société civile, ainsi que divers autres invités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *