0 5 minutes 1 semaine

Le Réseau des Jeunes Femmes Leaders des Partis politiques et des Organisations de la Société civile en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a organisé le lancement officiel du dit projet. Il s’inscrivait dans le cadre de sensibilisation et plaidoyer pour l’Amplification de la participation jeunes et des femmes au processus électoral et dans les instances de prise de décision. C’était le mardi 23 novembre 2021 en commune 2 , dans la mairie du district de Bamako. Cette cérémonie a enregistré la présence du M. Abraham Bengaly, le Ségal, le Représentant du Ministre de la Refondation de l’État, chargé des institutions ; de Mme Fanta Coumba Karembé, la présidente du projet et Mme Loda Coulibaly, Cheffe du projet. 
Par rapport à la création du projet REJEFPO. C’est un réseau de jeunes femmes leaders issus des partis politiques et des organisations de la société civile du Mali, créé en 2014, le REJEFPO a pour vision d’être un réseau de référence pour l’émergence Économique, Politique Sociale et culturelle de la Jeune Femme à travers le développement du leadership et de solidarité avec les réseaux de jeunes, de femmes, des Partis Politiques et des Organisations de la Société Civile. Depuis le mois de Mai 2021, le REJEFPO est dirigé par sa nouvelle présidente Madame Fanta Coumba Karembé, il est présent sur toute l’étendue du territoire national à travers des bureaux locaux dans le District de Bamako, dans plusieurs différents cercles et dans toutes les capitales régionales. 
À l’entame de son allocution, monsieur le Ségal a remercié tous les participants de bien vouloir honorer leur présence, et de féliciter les initiateurs du Projet Jeunes, Femmes et Politique Sensibilisation et Plaidoyer pour l’amplification de la participation des jeunes et des femmes au processus électoral et dans les instances de prise de décision. Selon lui, ce projet a tout son sens et mérite d’être réalisé surtout dans le contexte actuel, où la question de la participation des jeunes et des femmes au processus électoral et dans les instances de prise de décision est primordiale, a-t-il expliqué
Au cours de son discours, Monsieur Bengaly a rappelé qu’il n’est étranger pour personne, que les jeunes et les femmes sont des acteurs majeurs et doivent être au cœur des processus de refondation de notre pays. Selon lui, ce cadre de sensibilisation et de plaidoyer organisé par le projet REJEFPO en partenariat avec I’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est une aubaine pour approfondir les discussions et prendre des résolutions au sujet de la participation de cette couche si importante de la population dans la vie de la nation. En effet, les réformes politiques et institutionnelles permettront et prendront effectivement en compte la participation adéquate des jeunes et femmes au processus électoral et dans les instances de prise de décision, a-t-il souligné.
En poursuivant ses propos, monsieur le Représentant de la refondation a noté que ce projet vient donc en appui et il englobe plusieurs activités importantes des renforcements de capacités, des séances de  sensibilisation et de mobilisation, une campagne pour inviter au civisme et à la citoyenneté et un document de plaidoyer pour la prise en compte effective des jeunes et des femmes à tous les niveaux. Selon lui, le Ministère de la Refondation de l’Etat à travers sa voix, s’engage à accompagner cette initiative et recommande aux initiateurs de multiplier ces cadres d’échange car le nouveau Mali se fera avec sa jeunesse et avec les femmes du Mali, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *