0 3 minutes 3 semaines

La Corée du Nord a adopté une loi l’autorisant à mener une frappe atomique préventive et déclarant « irréversible » le statut de puissance nucléaire du pays, ont annoncé vendredi les médias d’État. « Si le système de commandement et de contrôle de la force nucléaire nationale est en danger d’être attaqué par des forces hostiles, une frappe nucléaire est menée automatiquement et immédiatement », indique cette loi, selon l’agence d’État KCNA. Par ce nouveau texte, « le statut de notre pays en tant qu’État doté de l’arme nucléaire est devenu irréversible », a déclaré

le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, selon KCNA. Cette annonce intervient dans un contexte de relations intercoréennes très tendues, Pyongyang accusant Séoul d’être responsable de la récente épidémie de Covid-19 qui a frappé le pays tout en menaçant son voisin de représailles. Bientôt un septième essai nucléaire La Corée du Nord a mené cette année une série de tests malgré les sanctions, dont celui d’un missile balistique intercontinental (ICBM) pour la première fois depuis 2017. Des responsables américains et sud-coréens ont averti de manière répétée que le Nord se prépare à conduire ce qui deviendrait son septième essai nucléaire. La France a condamné la loi adoptée par la Corée du Nord, dénonçant « une menace pour la paix et la sécurité internationale et régionale », selon le ministère français des Affaires étrangères. « La France condamne avec la plus grande fermeté l’adoption de la loi portant actualisation de la posture nucléaire de la Corée du Nord. Cette nouvelle escalade de la part des autorités nord-coréennes représente une menace pour la paix et la sécurité internationale et régionale », a déploré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, soulignant que Paris « note avec une vive préoccupation les déclarations de plus en plus agressives de la Corée du Nord ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.