December 4, 2021
  • Banankabougou Commercial Immeuble Diabaly Transit 2ème étage A4
  • 223 71 46 83 66 / 223 79 50 87 13 / 221 77 443 98 69
  • redaction@malitribune.com
0 2 minutes 1 mois

En Mauritanie, un programme de financement de projets sociaux au profit des populations vulnérables du G5 Sahel a été lancé, ce jeudi 21 octobre 2021, au siège de l’organisation à Nouakchott. Ce financement du gouvernement allemand dans le cadre du G5 Sahel vise en premier lieu les populations victimes du terrorisme dans la zone du Liptako-Gourma communément appelée zone des trois frontières Burkina-Mali-Niger. Une zone où la présence des groupes terroristes accentue la pauvreté et l’insécurité.

Les premières interventions du programme commenceront dans la région malienne de Gao avant la fin de l’année. Le Mali fait partie des pays les plus affecté par la pauvreté née de la crise sécuritaire qui sévit dans le Sahel depuis 2012.

« C’est la zone, aujourd’hui, où on a le plus de vulnérabilité, où les populations sont vraiment dans le besoin, dans le dénuement total, avec des personnes déplacées, où les besoins sociaux sont énormes. Donc ce programme que nous avons lancé vise à doter ces populations de centres de santé, d’écoles et le plus important : de points d’eau », détaille Mikailou Sidibé, le chef du département infrastructures du G5 sahel.

D’autres actions sont également prévues. Elles seront déterminées après concertations avec les populations. Pour Patrick Berg qui coordonne la fondation Sahel, il faut insister sur l’implication des bénéficiaires : « On va organiser des appels à proposition pour demander, les ONG avec les administrations locales, de proposer des projets que la population sur place trouve prioritaires. »

Le représentant de la coopération allemande a réaffirmé la détermination de son pays à consolider son soutien à la paix au Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Напишите нам