Euro-2024: l’Allemagne pour confirmer, la Croatie de Modric pour survivre

Estimated read time 4 min read
Une flamme à entretenir: l’Allemagne, pays hôte, doit confirmer son étincelant début dans « son » Euro-2024 mercredi contre la Hongrie (18h00) à Stuttgart dans le groupe A, alors que la Croatie de l’éternel Luka Modric, 38 ans, joue sa survie contre l’Albanie (15h00).

 
A Paderborn, dans le nord-ouest de l’Allemagne, où l’équipe de France a installé son camp de base, la journée sera encore dominée par l’incertitude entourant son capitaine Kylian Mbappé, victime d’une fracture du nez lundi soir contre l’Autriche.
 
Après sa démonstration lors du match d’ouverture face à l’Ecosse (5-1), la Mannschaft veut surfer sur cette vague positive qui a déferlé dans tout le pays (22,5 millions de téléspectateurs) et poursuivre sa mission de rachat auprès de son public.
 
« Je ne veux pas appuyer sur le frein par rapport à l’euphorie, c’est ce à quoi toute l’Allemagne du football a aspiré depuis si longtemps », a expliqué le métronome allemand Toni Kroos, 34 ans, qui souhaite soigner ses adieux à son sport et à son pays.
 
« Les huitièmes de finale, nous arrivons! Avec une victoire, on passe au tour suivant à la vitesse de l’éclair », s’est enflammé le tabloïd populaire allemand Bild. Après les pluies diluviennes mardi qui ont traversé le centre de l’Allemagne d’ouest en est, le soleil sera de retour à Stuttgart avec des températures estivales.
 
– La Croatie de Modric en danger –
C’est face à la Hongrie, réputée tenace mais battue d’entrée par la Suisse (3-1), que la Mannschaft, sérieux prétendant au titre, tentera de se rapprocher d’une qualification pour les huitièmes de finale et éloigner les mauvais souvenirs de toutes ces éliminations précoces depuis 2018 (Mondial-2018 et 2022, Euro-2020).
 
Le sélectionneur Julian Nagelsmann, grand artisan du renouveau allemand avec des choix forts pour l’instant payants, a appelé mardi à ne surtout pas sous-estimer un adversaire qui lui a posé de sérieux problèmes ces trois dernières années (deux nuls, une défaite).
 
« La Hongrie est un peu plus sous pression que nous et va devoir jouer plus offensivement que contre la Suisse, parce qu’une défaite pourrait être synonyme d’élimination », a-t-il estimé. « C’est une équipe très expérimentée qui joue très bien et déterminée. J’ai entraîné certains de leurs joueurs, je sais ce dont ils sont capables. »
 
Avant cette deuxième rencontre allemande, la Croatie de l’immuable Luka Modric, 38 ans, n’aura pas le droit à l’erreur face à l’Albanie à Hambourg (15h00), où les larges communautés de ressortissants des deux pays se retrouveront pour pousser leur équipe vers un sursaut.
 
Les « Vatreni » (les Ardents), l’une des nations les plus régulières ces dernières années (3e du Mondial-2022, finaliste en 2018, finaliste de la Ligue des nations 2023), doivent en effet réagir après des débuts ratés face à une Espagne tranchante et efficace (3-0).
 
– Mbappé incertain –
Tout autre résultat qu’une victoire pousserait la Croatie au bord de l’élimination et précipiterait Modric vers la fin de son (probable) ultime tournoi international, alors que l’Espagne et l’Italie s’affronteront jeudi dans un choc aux airs de finale du groupe B.
 
L’Ecosse, humiliée par l’Allemagne (5-1), cherchera elle à glaner ses premiers points face à la Suisse (21h00) pour maintenir en vie l’espoir chez ses supporters, presque 200.000 à avoir fait le déplacement.
 
Du côté de l’équipe de France, le capitaine des Bleus Kylian Mbappé, victime d’une fracture du nez lundi lors du premier match contre l’Autriche (1-0), « demeure incertain  » pour la rencontre de vendredi face aux Pays-Bas, a annoncé mardi la Fédération française de football (FFF).
 
« Sans risques il n’y a pas de victoires… », a posté à la mi-journée sur Instagram le champion du monde 2018, avec bras montrant les muscles en guise d’émoticones.
 
« Un nouveau point sera effectué demain (mercredi) », a précisé la FFF, pour évaluer les chances de reprendre la compétition de l’attaquant français, sorti du terrain le nez en sang après avoir violemment heurté l’épaule du Lensois Kevin Danso en voulant reprendre un ballon de la tête.
 
La superstar ne semble pas lui en tenir rigueur, maniant même l’humour sur les réseaux sociaux, en demandant à ses 14 millions d’abonnés sur X: « Des idées de masques? », en référence à celui qu’il devra porter en cas de retour sur les terrains.
 

Sur le même sujet

+ There are no comments

Add yours