0 3 minutes 7 mois

L’Afrique du Sud a ouvert ses bureaux de vote ce lundi 1er novembre dans la matinée, pour une journée d’élections municipales. La matinée de vote s’est déroulée relativement dans le calme, malgré quelques bureaux restés fermés à cause de manifestations dans le sud et l’est du pays. À la mi-journée, la participation atteignait seulement les 14%. Le Congrès national africain (ANC) devrait une nouvelle fois finir en tête, mais dans ce bureau de vote de Soweto certains réclament du changement.

Dans ce bureau de vote d’Orlando-Est, au cœur de Soweto, le scrutin se déroule très calmement. Sam, 78 ans, fait paisiblement la queue sous le soleil, en discutant avec ses voisins du quartier : « Je suis ici pour voter pour mon vieux parti. Oui, tout le monde fait des erreurs. Mais je pense que maintenant que l’ANC a pris conscience de ses fautes, et que Ramaphosa a promis du changement, ça va aller à 100%. »

Un ras-le-bol

Cette confiance en l’ANC était autrefois quelque chose de très courant au sein de ce bastion historique du parti. Mais désormais, suite à des affaires de corruption à répétition et la mauvaise gestion des finances locales, les votants comme Charles font parfois d’autres choix : « Je veux voter pour un autre parti, qui peut changer les choses, et amener des services de base. Par exemple les logements sociaux promis, l’argent a été détourné. Maintenant, on veut un autre parti. »

Certains, et notamment les plus jeunes, décident même de tourner le dos à la politique, alors qu’un tiers des personnes en âge de voter ne sont pas inscrites sur les listes. Mais pour Zamantungwa, il est important de se rendre aux urnes pour faire passer le message à l’ANC : « Si on ne vote pas, on donne quand même du pouvoir politique au parti que l’on rejette. J’ai l’impression que les Sud-Africains noirs veulent de plus en plus demander des comptes à l’ANC, et après tout, c’est cela la démocratie. »

Le parti au pouvoir espère limiter sa perte de vitesse en reportant au moins 50% des voix à l’échelle nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.