0 4 minutes 1 mois

Le dispositif d’observation électorale, mise en place par la Synergie 22, comprenant 43 organisations de la société civile malienne , dénommé Mission d’Observation des Élections au Mali en abrégé MODELE MALI, qui a, après avoir participé à l’écoute organisée par le Conseil National de la Transition (CNT) sur le projet de loi électorale, le jeudi 12 mai 2022, pris note des avancées et a fait des observations en vue de l’adoption par le CNT d’une loi électorale en phase avec les préoccupations de l’ensemble des acteurs . Parmi ces avancées, il y ‘a la création de l’Autorité Indépendante de Gestion des Élections (AIGE), l’instauration du mode de scrutin proportionnel en lieu et place du scrutin majoritaire pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale, la possibilité du vote électronique, la prise en compte des maliens établis à l’extérieur, le renforcement du genre ainsi que le plateforme et le contrôle des dépenses de campagne. Pour modifier ce projet de loi sur plusieurs points pour obtenir une loi électorale plus réaliste, c’est ce qui a pousse, la Mission d’Observation des Élections Au Mali (MODELE MALI) d’être engagée. C’etait à travers d’une conférence de presse organisée , ce samedi 21 mai 2022, dans un hôtel en place de Bamako que Dr Ibrahima Sangho, Chef de mission de MODELE MALI, a fait cette annonce. Il était accompagné pour cette occasion par M. ABDOULAYE GUINDO, président des communautés des blogueurs DONIBLOG.

 

Dans sa lutte, la Mission d’Observation Des Élections au Mali a pour objectif d’observer et de rendre compte du déroulement de chaque phase du processus électoral des trois prochaines élections de la transition 2020-2022, à savoir le référendum, l’élection présidentielle ainsi que les élections législatives, conformément au chronogramme électoral. Aussi, l’observation de MODELE MALI permettra de renforcer la transparence du processus électoral ainsi que la confiance des citoyens maliens dans les scrutins à venir.

 

Pour ses observations, la Mission déploiera 75 observateurs et observatrice à long terme (OLT) dans toutes les régions et cercles du Mali. Ces observateurs et conservatrices suivront les opérations pré-electorales, les opérations post-électorales et les journées électorales avec une disposition de 3000 observateurs de courte durée (OCT). Elle procédera aussi au renforcement des capacités de ses membres par des formations sur l’observation électorale, tout en alignant ses méthodes d’observation sur les standards internationaux grâce à la mise à jour des outils d’observation électorale.

 

La MODELE MALI, appuyée dans ses enjeux méthodologiques par l’Assistance Technique Électorale Internationale de la Délégation de l’Union Européenne au Mali ( ATE DUE) et dans ses aspects logistiques et opérationnels, par le Centre Européen d’Appui Électoral ( ECES) chargé de la mise en œuvre de pro-observation, va observer sur plusieurs canaux, notamment, sur l’Autorité Indépendante de Gestion(AIGE): sa création, ses attributions, sa composition et son mandat des membres et sur les autres aspects du projet de loi électorale : les circonscriptions électorales, les opérations de vote, la publication en ligne des résultats, l’observation électorale…

 

Enfin, la Mission d’Observation Des Élections au Mali estime qu’il faut insérer, dans la loi électorale, les débats entre les candidats avant les premiers et les seconds tours de l’élection présidentielle, l’alternance des genres sur les listes de candidats ainsi que le vote des personnes vivant avec des handicaps autres que physiques.
YOUBA DOUMBIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.