CRISE AU MALI: LE COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX ROUGE ( CICR) RASSURE SON INTERVENTION.

Malgré les efforts déployés, après deux guerres mondiales, les conflits armés demeurent l’une des caractéristiques du paysage humain. Pour résoudre leurs différends, nations, peuples et groupes ethniques continuent à recourir aux armes entraînant la population dans la mort et la souffrance. Dans la mesure, pour que l’ensemble de la planète connaisse la paix, un rôle spécial a été assigné au Comité International de la Croix Rouge ( CICR) par les États à travers des divers instruments du droit humanitaire. C’est la raison pour laquelle le CICR est présent au Mali, il y’a quelques années. Le CICR composé de délégation, des sous-délégations, des bureaux, des antennes et du chef-lieu de régions est aujourd’hui représenté dans toutes les régions du Mali sauf la région de Kayes et Sikasso dûe au moins des victimes des conflits armés, parceque, le but principal du CICR est d’être tout prêt des victimes.

 

Les délégations de cette organisation sur le terrain déploient toute une gamme d’activités qui dépendent de la situation et des besoins du pays. Ces activités peuvent notamment inclure : la protection et l’assistance en faveur des victimes d’une situation des conflits armés ou de violence interne, qui existe déjà ou se dessine (population civile, personnes privées de liberté, familles dispersées blessés et malades) d’une manière strictement neutre et impartiale. Les délégations servent aussi de système d’alerte précoce, ce qui permet au CICR de répondre aux besoins rapidement et efficacement en cas de violences ou de conflit armé.

 

Pour tous ceux que le Comité International de la Croix Rouge fait au Mali, depuis son arrivée jusqu’aujourd’hui, il a besoin d’une communication externe qui fait partie de ses activités et son positionnement. Cette communication permettra au CICR d’améliorer sa visibilité, son mouvement et à s’asseoir sur sa réputation; elle augmentera la capacité à mobiliser un soutien politique pour ses actions et sa position ; elle renforcera son acceptation et sa sécurité, ainsi que son accès aux personnes ayant besoin d’aide.

 

Dans tes activités, Pour que l’environnement dans lequel tu opères te comprendre mieux, il faut échanger avec ceux qui peuvent exercer leur influence dans les domaines d’intérêt et nécessaire, c’est pourquoi, une rencontre a été organiée ce jour, lundi 27 juin 2022, dans l’après-midi, par le CICR, dans son siège , avec les journalistes des presses les plus importantes, les blogueurs et influenceurs de Bamako afin qu’ils facilitent leurs tâches.

 

L’objectif de cette rencontre, visait trois aspects. D’abord, de s’asseoir sur l’identité NIHA du CICR auprès des journalistes ensuite d’informer les journalistes et influenceurs sur le CICR , ses programmes et ses activités en cours afin qu’ils contribuent à une meilleure compréhension, connaissance du CICR auprès des populations et enfin de renforcer les relations médiatiques et créer de l’engouement autour des actions du CICR. Les travaux de cette rencontre ont été assurés par les nouvelles délégations du CICR composée de M. Antoine Grand (nouveau chef de la délégation ), Assitan Sanogo (Digital Officier), Aminata Alassane (chargée des relations publiques) et Kany Sogoba ( conseillère juridique). A noter que le budget global de 2022 du CICR s’élève à 50 millions 421 milles 297 euro soit environs 32 milliards 773 millions 843 milles 0 50 fcfa.

YOUBA DOUMBIA.

Politique Uncategorized