0 1 minute 1 semaine
Le chef de l’Etat Centrafricain, Faustin Archange Touadera, a déclaré ce mercredi dans une conférence de presse Libreville que, son pays n’était pas associé avant la prise de la décision de l’ONU qui a abouti au retrait des casques bleus gabonais de la MINUSCA.

  Le président centrafricain a fait cette déclaration à l’issus d’une tête à tête avec son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba ce mercredi 13 octobre à LibrevilleFaustin Archange Touadera a tout de même souhaité que son pays soit associé dans la suite de l’enquête afin que les responsabilités soient établies et que des réparations soient accordées aux éventuelles victimes qui sont « des compatriotes centrafricaines ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *