0 3 minutes 1 semaine

 

L’Église Adventiste de Daoudabougou a abrité ce mercredi 21 septembre 2022, l’ouverture des travaux du congrès de Ministère de la femme Adventiste du septième jour du Mali(MIFEM). Les travaux ont été procédés par Mme Njock Odile Myrené, directrice de ministère de la femme de l’Union Mission de l’Ouest du Sahel(UMOS) en présence de Mme Dacko Chantal, directrice de la femme Adventiste du 7ème jour du Mali .

 

À l’ouverture des travaux, la directrice de l’UMOS s’est dit très ravie de procéder les travaux de ce nouveau congrès, pour elle, il sera une occasion pour le ministère de la femme Adventiste de se partager d’expériences et de témoignages, de s’informer pour atteindre les objectifs 《dans les difficultés, la femme doit prier pour son pays, pour son mari, et pour ses enfants et ce genre de rencontre est le meilleur》, a-t-elle dit. L’objectif de ce congrès, selon Mme Njock Odile Myrené, est d’encourager ces femmes pour pouvoir les mettre ensemble pour qu’elles puissent se partager les opinions qu’elles ont dans les différentes églises afin d’aider les plus faibles avancer dans la mission. Beaucoup de choses sont attendues à la fin de cette rencontre de trois jours 《nous voulons que les femmes répartissent d’ici redynamisées, sachant que les défis qu’elles ont est le défis de beaucoup de femmes dans le monde entier 》a affirmé Mme Nyock. Poursuivant ses propos, elle dira que durant ses trois jours que beaucoup d’activités sont prévues notamment l’examen du rapport du dernier congrès, la présentation des femmes dans les différentes églises pour montrer comment les femmes peuvent s’en sortir dans les moments difficiles etc…

 

De conclure, la directrice de l’UMOS a remercié l’éternel pour la tenue de cet événement et encourage encore les femmes à s’intercéder.

YOUBA DOUMBIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.