Confidences sur la rencontre Obasanjo-Soro

Read Time:2 Minute, 15 Second

De quoi ont bien pu parler l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo et le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, dans l’après-midi du mardi 27 mars 2018, à Abidjan, en marge de la 6e édition de l’Africa Ceo forum ? « Il serait risqué de dire avec précision ce que se sont dit les deux personnalités », glisse une source proche de M. Soro, la rencontre entre les deux dirigeants ayant pris la forme d’un tête-à-tête. « Les conditions de l’entrevue sont, en revanche, connues », concède la source à L’inter. L’ancien homme fort d’Abuja, après qu’il a été invité au forum abidjanais, a eu au téléphone Guillaume Soro, l’informant de son prochain séjour sur les bords de la lagune Ebrié. « Ils se connaissent depuis les années 2000 et ils s’apprécient mutuellement », relève-t-on dans l’entourage du député de Ferké.

Une fois Olusegun Obasanjo à Abidjan, les services de deux personnalités se sont activés. Guillaume Soro est alors allé à la rencontre du Nigérian à sa suite du Sofitel hôtel Ivoire à Cocody. Les deux hommes ont eu un entretien « décontracté » mais « sérieux », apprend-on. « Lorsque des personnalités de ce niveau arrivent à échanger, elles se parlent en toute franchise sur des questions sérieuses », commente la source, membre du cabinet de l’ex-Premier ministre.

L’une des rares images de l’entrevue (voir photo) montre un Guillaume Soro dans une posture faite à la fois de respect profond et de grande considération. L’ex-leader estudiantin a enfilé, pour la circonstance, un boubou. Pas de hasard : son hôte est réputé pour son boubou traditionnel à trois pièces, la traditionnelle agbada, et son bonnet yoruba. Mardi 27 mars, dans sa suite du luxueux hôtel abidjanais, Olusegun Obasanjo arborait ce style qui lui est si caractéristique. En présence de Guillaume Soro, vêtu lui aussi de boubou, l’image paraît très harmonieuse au point de suggérer une certaine complicité.

De la complicité ? Il y en a forcément entre les deux hommes. Olusegun Obasanjo, dans une interview qu’il accordait, en octobre 2017 à Jeune Afrique, et publiée le 26 du même mois, était bien élogieux à l’égard du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. A la question : « Guillaume Soro a-t-il l’étoffe d’un futur président (de la République) ? », le prédécesseur du défunt Umaru Yar’Adua avait cette réponse flatteuse : « Je n’ai aucune raison de penser le contraire. Guillaume Soro a beaucoup appris, et je crois qu’il va continuer dans cette voie. Il sera bien préparé pour affronter l’avenir ».

Mardi 27 mars 2018, quelques heures après sa rencontre avec l’ancien président nigérian, Guillaume Soro tweetait : « L’espoir est permis ». Pour une personnalité ayant habitué ses followers à des messages sibyllins, cette sortie ne pèche pas par sa clarté.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Leçon de géopolitique : le temps de la guerre froide revient, et avantage pour la Russie
Next post Procès Khalifa Sall : Vers une prorogation du verdict

Напишите нам

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol