0 4 minutes 9 mois

CETTE ANNÉE, LE THÈME RETENU, EST DE RÉDUIRE LA VITESSE POUR SAUVER DES VIES SUR LA ROUTE.

Madame  la ministre des Transports et des Infrastructures, Mme DEMBÉLÉ MADINA SISSOKO, a hautement parrainé ce dimanche 21 novembre 2021, dans une salle de conférence de l’École de Maintien de la Paix(EMP), la cérémonie de célébration de la Journée Mondiale du Souvenir des Victimes de la Route, placée sous le thème : 《Réduire la Vitesse pour Sauver des vies sur la Route 》. La cérémonie a également enregistré la présence de Mme Djeminatou Sangaré, ministre de la santé et du développement social. 
A l’entame de ses propos, Madina Sissoko, MTI, a adressé ses cordiales salutations à tous ceux qui se sont déplacés à cette présente cérémonie. Cette cérémonie, selon elle, marque la commémoration des graves et tristes événements survenus sur la route dans le monde entier. Elle fut l’occasion pour elle de s’incliner devant tout le monde à la mémoire des victimes de la circulation routière. Selon elle, lacélébration de cette journée à l’instar des autres pays au Mali, s’inscrit en droite ligne des orientations du Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, pour protéger l’ensemble des citoyens sur les routes du Mali. Aux dires de Mme la ministre, la plus part des accidents de la route sont dûs à l’excès de vitesse et aussi la plus part de ces victimes sont des enfants et les jeunes allant de 5 à 29 ans, c’est la raison pour laquelle que l’édition de cette année, qui est la dixième du genre commémorée du Mali, s’est tenue sous le thème : « Réduire la vitesse pour sauver des vies sur la route» a-t-elle déclaré. Le continent africain, dit-elle, a le taux de motorisation le plus faible au monde avec seulement 2% du parc auto, mais son taux d’accident mortel est le plus élevé, estimé à 26,6 pour 100 000 habitants. L’importance de cette journée, regroupe les hommes de médias, les victimes et les parents victimes à une formation sur le code de la route et la technique de la circulation routière afin qu’ils soient le relais de la sensibilisation sur les usagers de la route, a-t-elle précisé. Poursuivant ses propos, elle dira que cette commémoration est une incitation à la mobilisation de tous les acteurs pour accomplir plus d’actions sur le terrain afin de faire reculer le fléau de l’insécurité routière qui a tant invalidé, tué, meurtri et endeuillé. Aussi,  ajoute-t-elle, que la lutte de cette insécurité routière reste toujours le soucis primordial du ministère des transports et des infrastructures. De conclure, Mme Dembélé Madina Sissoko, ministre  des transports et des infrastructures, a pointé sa confiance à tous les maliens pour l’appui aux activités commémoratives afin de lutter contre l’insécurité routière au Mali. 

YOUBA DOUMBIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.