0 3 minutes 2 mois

LA SYNERGIE DES SYNDICATS DE L’UNTM, SYNAPRO, SYNIATHA, ET SYNTRDOM/EC-IN APPUYÉE PAR L’UITA, CÉLÉBRANT À L’INSTAR DES AUTRES PAYS, S’ENGAGE POUR LE MONDE LIBÉRÉ DE LA FAIM.

La cérémonie de célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation de la synergie  de l’Untm, Synapro, Syntrdom/ec-in avec    l’appui de l’Union Internationale des Travailleurs(euses) de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie-Restauration, de Catering, du Tabac, des Branches Connexes du Mali(UITA-Mali), a eu lieu ce samedi 16 octobre 2021, au parc national de Bamako, dans le but de soutenir la transformation vers les systèmes agro-alimentaires plus efficaces, inclusifs, résilients et durables pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure. Cette journée était placée sous le parrainage de M. YACOUBA KATILE, secrétaire général de l’UNTM, empêché mais assurée par Brehima Bouaré, coordinateur de l’UITA-Mali. 
A l’entame de ses propos, Brehima Bouaré a fait croire que la célébration de cette année se tient dans un contexte particulier dû à deux situations exceptionnelles. D’abord il a noté l’existence de l’insécurité qui ne se limite pas seulement au Mali mais presque dans tous les pays du Sahel. Les sources dont le développement de l’alimentation dépendant ont été impactées par cette insécurité. Ensuite, en plus de cette situation il a ajouté l’existence de la pandémie de Covid-19 qui a tout aggravé en créant ainsi une instabilité des emplois et du coup une situation de précarité des travailleurs. Ces dernières années, ces éléments  sont les fléaux dont l’alimentation reste en proie au Mali, a-t-il confirmé. Selon lui, la mission des syndicats ne doit pas s’arrêter seulement à revendiquer mais ils doivent aussi avoir une mission de développement c’est la raison pour laquelle cette première édition a eu lieu, a-t-il défendu. Aux dires du coordonnateur de l’UITA, ces syndicats jouent un rôle important pour l’avenir de l’alimentation nutritive saine et abordable pour tous, c’est pourquoi,  il a saisie pour cette opportunité de demander auprès d’eux de veiller constamment à la qualité et la quantité de l’alimentation à la production jusqu’à la consommation, a-t-il confié. De conclure, Brehima Bouaré a farouchement remercié ses partenaires et ses sponsors mais il a mis l’accent sur l’UITA, pour son accompagnement indefinitif.

YOUBA DOUMBIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *