0 3 minutes 1 mois
Pas de miracle pour le Kenya et le Zimbabwe. Bien que suspendues par la FIFA pour ingérence gouvernementale, les deux sélections avaient été intégrées au tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2023 le mois dernier. La Confédération africaine de football (CAF) avait toutefois prévenu que les deux pays seraient exclus si leur suspension n’est pas levée d’ici aux premiers matchs. Et le couperet est tombé ce lundi, à 7 jours du coup d’envoi de la 1ère journée.
«Suite au maintien de la suspension du Kenya et du Zimbabwe de toutes activités par le Congrès de la FIFA, la CAF annonce que les deux associations ne participeront pas au deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Côte d’Ivoire 2023», a écrit l’instance panafricaine dans un communiqué. «Le coup d’envoi de ces éliminatoires sera donné le 1er juin 2022. Malgré leur suspension pour cause d’interférence politique, la CAF les avait inclus dans le tirage au sort à titre provisoire, à condition que la suspension soit levée 2 semaines avant leur première journée de match des éliminatoires. Le Kenya et le Zimbabwe n’ont pas encore rempli à ce jour les critères exigés par la FIFA comme préalables à la levée de leur suspension.»
Des créneaux libres pour les Mondialistes camerounais et marocain
Conséquence : «Les deux équipes, Kenya et Zimbabwe, seront considérées perdantes et éliminées de la compétition. Les groupes C et K auxquels elles appartenaient seront composés uniquement de trois (3) équipes et l’ordre des matchs sera maintenu conformément au calendrier des matchs communiqué aux équipes après le tirage au sort du 19 avril 2022. Les équipes arrivées première et deuxième de ces groupes se qualifieront pour le tournoi final en Côte d’Ivoire», a précisé la CAF.
Le groupe C comprendra donc seulement le Cameroun, la Namibie et le Burundi et le groupe K uniquement le Maroc, l’Afrique du Sud et le Liberia. Le Cameroun devait notamment affronter le Kenya le 4 juin, tandis que le Maroc sera exempté de matchs en septembre, fenêtre initialement dévolue à sa double confrontation contre le Zimbabwe. Une occasion rêvée pour programmer des matchs amicaux deux mois avant la Coupe du monde 2022…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.