Campagne de dissémination du rapport ITIE 2019 : Cap sur la commune I du District de Bamako

Campagne de dissémination du rapport ITIE 2019 : Cap sur la commune I du District de Bamako

Initiative pour Transparence des Industries extractives (ITIE Mali) a entamé la 2ème édition de la campagne de dissémination du rapport 2019, à l’intention de la population. Le lancement a eu lieu le jeudi 17 novembre 2022 dans la salle de conférence de la mairie de la commune I, en présence du Maire Oumar Togo et du Secrétaire général permanent de ITIE Mali, Samou Sidibé.

L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) est une norme mondiale qui défend l’amélioration de la transparence dans la gestion des revenus et l’obligation de redevabilité dans les secteurs pétrolier, gazier et minier. La mise en œuvre de l’ITIE repose sur deux principes fondamentaux à savoir : la transparence : les entreprises pétrolières, gazières et minières publient des informations sur leurs activités, notamment sur les paiements qu’elles versent au gouvernement et, le gouvernement communique des informations sur ses revenus et d’autres informations pertinentes sur l’industrie. Ces chiffres sont rapprochés par un conciliateur indépendant et publiés dans des rapports ITIE annuels aux côtés d’autres informations sur la chaine de valeur des industries extractives.

L’obligation de redevabilité : un groupe multipartite composé de représentants du gouvernement, des entreprises extractives et de la société civile est mis en place pour superviser le processus, communiquer les conclusions du rapport ITIE et promouvoir l’intégration de l’ITIE dans d’autres efforts plus larges en matière de transparence dans le pays.

Dans ce rapport 2019 de l’Initiative pour Transparence des Industries  extractives (ITIE Mali), on pouvait lire entre autres, des informations concernant le secteur extractif au Mali, le secteur couvert par le rapport, les types de paiement, les entreprises concernées par la déclaration, les attestations et les certificats des données, la contribution au budget des collectivités, la contribution au développement communautaire, la répartition des paiements par l’administration, les principaux écarts et les recommandations  d’amélioration formulées. Il fait également l’état de la contribution du secteur extractif dans l’économie nationale qui s’élève à 417,079 milliards avec 9,7% du Produit Intérieur Brut du Mali ; 21% des recettes fiscales de l’Etat et, 77,1%des recettes d’exportation du pays. Dont la production minérale est dominée par l’or avec 65 167 kg pour une valeur de 1 547 milliards, soit 99% de la production totale.

Prenant la parole pour souhaiter la bienvenue aux invités, le maire de la commune I, Oumar Togo, dira que cette journée est l’occasion pour la population de passer en revue les recommandations faites par l’administration indépendante suite aux travaux de conciliation.

A son tour, le secrétaire général permanent ITIE Mali, Samou Sidibé, a fait savoir que ce rapport enregistre toutes les activités du secteur extractif de 2019 au Mali. Avant d’inviter la population à la découverte du rapport : « Je suis heureux par l’engouement qu’a eu la population de la commune I. Je vous invite aussi à aller découvrir les activités de ITIE Mali sur son site web » a-t-il fait savoir.  Une synthèse du rapport 2019 de l’initiative a été exposée par Issiaka Sanogo, membre du comité de pilotage d’ITIE Mali.

A noter qu’au cours de la cérémonie, l’assistance a eu droit à la projection d’un sketch sur les activités d’ITIE Mali.

Bintou Diarra

Actualite Société