0 2 minutes 3 semaines

Une dizaine de personnes, dont cinq soldats, ont été tuées ce dimanche 24 avril dans une attaque djihadiste contre un détachement militaire dans le nord du Burkina Faso.

Une dizaine de personnes, dont cinq soldats burkinabè, sont mortes dimanche 24 avril 2022 lors d’une attaque djihadiste contre un détachement militaire dans le nord du Burkina Faso, selon des sources sécuritaires et locales citées par l’AFP.

« Ce matin aux environs de 5 h (GMT et locales), le détachement militaire de Gaskindé, dans la province du Soum, région du Nord, a été la cible d’une attaque de groupes armés terroristes ayant entraîné la mort d’une dizaine de personnes dont cinq soldats », a indiqué une source sécuritaire à l’agence de presse.

« Les autres victimes sont des civils, tués au cours de l’attaque », a-t-il précisé, soulignant que d’autres soldats ont été blessés et de nombreux dégâts matériels enregistrés.

Un élu local a confirmé l’attaque évoquant de son côté « la mort de quatre civils ».

Plus de 2 000 morts depuis 2015

Le 8 avril, toujours dans le nord du pays, un détachement militaire avait été visé par une attaque, tuant douze soldats et quatre supplétifs civils de l’armée.

Le Burkina Faso, en particulier le nord et l’est, est la cible depuis 2015 d’attaques djihadistes commises par des mouvements affiliés à Al-Qaïda et à l’État islamique qui ont fait plus de 2 000 morts et 1,8 million de déplacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.