Birmanie : “Chaque sanction économique est un revers pour les militaires”

Read Time:1 Minute, 56 Second
La politique doit se faire de manière saine, avec une forte dose d’éthique. C’est la conviction du Docteur Abdourahmane Diouf. Invité de l’émission Iftaar, le show vespéral du ramadan sur iTV, il n’a pas hésité à se confier surtout sur son retour dans le terrain politique. Selon Docteur Diouf, ne pas reconnaître le Président Macky Sall comme étant le Président de la République, n’empêche pas ce dernier de gérer son gouvernement ainsi que le budget.

Pour l’ancien collaborateur d’Idrissa Seck, “les gens ont une vision patrimoniale du parti politique. Pour nous, c’est pour cela qu’ils ne font pas confiance aux partis politiques”. En partageant son expérience personnelle des formations politiques, Dr Diouf fustige la façon de gérer les partis. Puis, insistant sur la légalité du Président Macky Sall, il ajoute : “Je n’ai rien contre l’actuel Président, je n’ai rien de personnel contre lui. Je suis juste très déçu de lui sur plusieurs points”.

“Que l’on soit du pouvoir ou de l’opposition, la politique rime avec la droiture, l’éthique, la morale, théorise-t-il. On ne peut pas faire de la politique en se disant qu’on recherche le pouvoir et que tout moyen utilisé pour y arriver est bon. C’est ce qui fait qu’une fois élu, on ne peut diriger le pays avec démocratie mais plutôt selon ses choix”. L’ex Directeur exécutif du Club des Investisseurs soutient qu’on doit revenir dans le champ politique où chacun doit venir avec des valeurs, et que le Sénégal soit au cœur des projets.

Revenir dans le champ politique, c’est ce que Docteur Abdourahmane Diouf a fait après un peu plus de deux ans. “Mon retour dans la politique, je n’ai pas créé un parti où je suis venu imposer le nom, le fonctionnement, la philosophie du parti et leur demander de m’aider à accéder au pouvoir. J’ai plutôt suggéré qu’on créé un parti ensemble. Certes, il n’est pas encore sur place, mais soyons tous les membres fondateurs afin qu’on bâtisse un parti qui œuvre pour la démocratie, comme nous le souhaitons. Et c’est ce qui nous permettra plus tard de pouvoir gérer le pays si nous arrivons à accéder au pouvoir”.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Le Pentagone ne prévoit pas de détruire la fusée chinoise hors de contrôle
Next post Brésil : au moins 25 morts dans une opération antidrogue à Rio

Напишите нам

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol