ALLIANCE POUR LA REFONDATION DU MALI et FORSAT-civile : Une Cérémonie des signatures du protocole d’accord de partenariat.

ALLIANCE POUR LA REFONDATION DU MALI et FORSAT-civile : Une Cérémonie des signatures du protocole d’accord de partenariat.

 

l’Alliance pour la Refondation du Mali (A.RE.MA) et FORSAT-civile ont marqué une cérémonie de signature du protocole d’accord de partenariat, le vendredi 26 août 2022 au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). Cette conférence a été animée par deux grandes personnalités du mouvement. Il s’agit de Honorable Mohamed Ousmane AG Mahamadoun Haidara, président de l’A.RE.MA et Mme Aïché Baba Keïta, présidente de la FORSAT-civile; en présence de nombreux invités.

À l’entame de ses propres, honorable Mohamed Ousmane a salué l’ensemble de participants pour leurs présences à cette cérémonie grandiose, pour l’intérêt de la souveraineté nationale. Au cours de son allocution il a rappelé qu’aujourd’hui est un grand jour qui vit notre Mali. Un des soucis majeurs qui a animé notre Mali c’est de retrouver sa dignité, c’est de rassembler les maliens au tour de l’essentiel qui est le Mali, c’est de renouveler les maliens à tant que citoyen, c’est de réformer conformément à la volonté de chef d’état Assimi Goïta.

Il a rappelé que il y’a eu une grande écrasante de maliens qui sont convaincus que nous devons faire du Mali ce qu’ils veulent les maliens, c’est de mettre en place les instrument pour œuvrer celà. Car ce sont ces instruments qui devront constituer l’alternative à fédérer les efforts des nouvelles grandes énergies positives pour faire le Mali nos rêves. Que ces instruments soient: politiques; sociétés civiles et militaires.
Pour le réussir, il a noté qu’il y’a un seul dénominateur commun, c’est le rassemblement, car << la guerre n’est pas totalement gagnée, mais qu’il peut nous assurer que beaucoup de grandes batailles ont été gagnées>>, a-t-il déclaré.

Au cours de son propos, il a souligné que nous avons des acquis qu’il faut preverver, consolider. Il y’a aussi un grand défi qu’il relever, selon lui il y’a un grand rendez-vous auquel il faut rassembler, auquel le peuple malien doit être près l’affronter et le réussir à tête haute, comme il a su le faire le 14 janvier.
Quand certaines opinions ont distillés les esprits pour dire que cette transition n’est pas populaire, plus de 14 millions de maliens dans la rue pour démontrer que la transition fasse une nouvelle constitution du Mali, c’est le choix de la population du Mali. Pour que le Mali puisse être un pays souverain, diplomatiquement, politiquement et militairement, il faut une nouvelle constitution, a-t-il conclu.

Pour ses mots de bienvenue, Mme Aïché Baba Keïta, présidente de FORSAT-civile a salué tous les membres de la Fédération des Organisations et Regroupement de Soutien aux sympathisants des deux Regroupement, qu’ils sont réunis aujourd’hui pour sceller le destin des deux forces, à
travers un partenariat fécond, enrichissant, porteur d’engagement et de solidarité pour la cause du Mali et de son peuple. L’accord de partenariat, qui va désormais engager la FORSAT-civile et l’A.RE.MA, a pour objectif de soutenir la Transition et à consolider ses acquis pour l’emergence d’institutions fortes, à travers des actions politiques, sociales et culturelles portées par ces deux mouvements, que ces deux forces participeront au renforcement de leur détermination commune à appuyer partout les actions de cette Transition en cours au Mali, et qui est signe; d’une renaissance de notre nation, à travers les actions fortes inscrites au menu de la Refondation de nos valeurs profondes, a-t-elle précisé.

Saouty Cissé.

Uncategorized