September 25, 2021
  • Banankabougou Commercial Immeuble Diabaly Transit 2ème étage A4
  • 223 71 46 83 66 / 223 79 50 87 13 / 221 77 443 98 69
  • redaction@malitribune.com
0 2 minutes 2 semaines

Alors que le nombre d’infections continue à baisser en Afrique du sud, le président souhaite prendre les devants afin d’éviter une quatrième vague.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa souhaite introduire un passeport vaccinal contre la propagation du coronavirus.

Alors que le nombre d’infections continue à baisser en Afrique du sud, le chef d’état souhaite prendre les devants afin d’éviter une quatrième vague.

Il s’est exprimé dans une allocution télévisée à la nation dimanche précisant la nécessité de ce passeport pour rouvrir complètement l’économie :

“Nous fournirons également de plus amples informations sur une approche pour les “passeports vaccinaux”, qui peuvent être utilisés comme preuve de vaccination à diverses fins. le ministère de la Santé étudie une variété de mécanismes, comme ils l’ont fait dans d’autres pays, soit pour le faire électroniquement par le biais de téléphones cellulaires, ou une autre forme de démonstration.”

Un passeport vaccinal qui est également destiné à encourager à la vaccination.

À ce jour, un peu plus de sept millions de personnes ont été entièrement vaccinées en Afrique du Sud, le pays a pour objectif de vacciner 40 millions de Sud-Africains d’ici mars prochain.

Maintenant que le pic d’une troisième vague liée au variant delta est dépassé, les sud-africaains verront toutefois certaines mesures de restriction s’assouplir, ce sera notamment le cas du couvre-feu nocturne repoussé d’une heure (23 heures) ainsi que l’autorisation de rassemblements et de vente d’alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Напишите нам