March 28, 2023

Afrik-foot : Paix et Réconciliation : Les IMOUCHAGUES et Alliés au secours de la cohésion national

Read Time:1 Minute, 51 Second

Face au risque et signaux d’enlisement dans le septentrion malien, la convergence des tribus dirigées par Ibrahim Ag Nock est montée au créneau en donnant de la voix, avant- samedi dernier, dans le cadre d’une conférence de presse. En présence d’un parterre de journalistes mais aussi des représentants des branches politiques, de société civiles et légitimités du Collectif Intégrateur des Imouchagues et Alliés de Tombouctou, son président a rendu public un appel très équilibré et qui reflète le credo qui guide son entité associative dans sa contribution à la résorption des équations maliennes : une position médiane et d’équidistance vis-à-vis des différents protagonistes. Tout en saluant par conséquent la prépondérance des intérêts nationaux dans les actions de la Transition en cours, le CIAT plaide pour une dynamique inclusive et la convergence de toutes les composantes de la Nation autour des valeurs et vertus qui fondent l’unité et la cohésion nationale. Au nombre desquelles figure, aux yeux d’Ibrahim Ag Nock et compagnons, la diversité comme leitmotiv et son acceptation en tant que socle de cohésion nationale. C’est par la approche originale que les animateurs du CIAT se hissent au dessus des contingences dans leur perception des tournures prises par la question. Pour les Imouchagues et Alliés, il n’y a pas d’alternative à la mise en œuvre de l’Accord qui engage à la fois ses signataires maliens et la communauté internationale. L’APR demeure par conséquent opérationnel, selon Ag Nock, qui opte toutefois pour des mécanismes endogènes de sa mise en œuvre progressive. Y compris pour les malentendus récemment apparus entre Kidal et Bamako car les divergences, quelles que soient leur profondeur, «finiront toujours par la table des négociations», a indiqué le président de l’entité communautaire très déterminée à œuvrer au rapprochement des positions en vertu d’une légitimité qui pèse près d’une dizaine de tribus, 212 chefs de villages et fractions, 12 maires et 116 conseillers municipaux issus de 22 communes de la Région de Tombouctou. Sous la houlette d’Ag Nock, l’entité communautaire tend ainsi une main secourante à tous les protagonistes et affiche sa disponibilité à jouer sa partition dans la stabilisation du Mali.

 

A KEÏTA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Le G5 Sahel acte le retrait du Mali
Next post Ansongo, Bourem et Almoustrat : Le premier ministre explique l’annulation de sa visite
Close