LA VINGTIÈME CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’AGENCE NATIONALE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE (ANASER).

Malgré, le retard causé par la pandémie du COVID-19, les résultats sont satisfaisants.
Démarrent ce mercredi 24 février 2021 les travaux de la 20ème session ordinaire du conseil d’administration de l’ANASER dans ses locaux. Les travaux étaient dirigés par M. BRAHIMA DIARRA, président du conseil d’administration et contrôleur général de police (ER).
Demarrant son discours, M. DIARRA a confirmé, que cette session fût l’occasion pour lui de rendre un hommage mérité à son prédécesseur, le général de Division( ER) SOULEYMANE YACOUBA SIDIBE pour son travail accompli ici à l’ANASER, qu’il se réjouit aussi de la présence de tous les nouveaux administrateurs qui participent aujourd’hui leur première fois, comme lui, aux travaux du conseil d’administration de l’ANASER. Les accidents de la circulation routière, dit-il, régressent, selon les statistiques de 2018 et 2019 , qui montrent, qu’en 2018, que les accidents de la circulation routière sont de 10 937 cas, dont , 11116 victimes, 613 tués et 10 503 blessés ont  été enregistrés et qu’en 2019, 8 935 cas accidents, dont, 8 460 victimes, 663 tués et 7 797 blessés ont été aussi recensés. Selon notre président, ces statistiques montrent que le taux d’évolution au niveau des morts a légèrement augmenté de 8,16% et le nombre d’accidents a rabaissé de 22,41%. En effet, les accidents de la route est un problème de santé publique de tous les maliens, mais le plus grave problème reste pour la jeunesse entre 16 et 25 ans, a-t-il mentionné, a ajouté aussi que la nouvelle session s’activera sur le rapport d’activités de l’année 2020. Parlant du budget, le budget de l’année 2021 s’élève de  2 milliards 270 millions 675 milles francs Cfa (2,270, 675, 000) f cfa, dont une augmentation prévisionnelle de 29,31% par rapport au budget de l’année 2020, a précisé notre cher président. Les travaux de l’année 2020, ont été orientés vers la jeunesse, à travers les écoles, collèges, lycées, universités et leurs associations, ils ont bénéficié d’une sensibilisation et d’une formation sur les infrastructures routières,cette année également a été marquée par le renforcement de l’éducation routière dans le système éducatif de notre pays par formation des formateurs des académies  d’Enseignants du district de Bamako, de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou, c’est pourquoi, l’ANASER a prévu une aménagement de passages piétons et de ralentisseurs de vitesse, la confection et l’implantation de panneaux pour le renforcement de la signalisation routière et la sécurité des piétons à travers l’utilisation des passerelles piétonnes, nous a laissé entendre, IBRAHIMA DIARRA,  avant de conclure son allocution.
YOUBA  DOUMBIA.
Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment