“Les événements choquants de ces dernières 24 heures montrent clairement que le président Donald Trump a l’intention d’utiliser le temps qui reste en fonction pour saper la transition pacifique et licite du pouvoir vers son successeur élu, Joe Biden”, dixit Mark Zuckerberg, patron de Facebook

Les événements choquants de ces dernières 24 heures montrent clairement que le président Donald Trump a l’intention d’utiliser le temps qui reste en fonction pour saper la transition pacifique et licite du pouvoir vers son successeur élu, Joe Biden.
Sa décision d’utiliser sa plateforme pour cautionner plutôt que de condamner les actions de ses partisans au Capitole a perturbé à juste titre les gens aux États-Unis et dans le monde entier. Nous avons retiré ces déclarations hier parce que nous avons jugé que leur effet — et probablement leur intention — serait de provoquer une nouvelle violence.
Après la certification des résultats des élections par le Congrès, la priorité pour l’ensemble du pays doit maintenant être de veiller à ce que les 13 jours restants et les jours qui suivent l’inauguration passent pacifiquement et conformément aux normes démocratiques en vigueur.
Au cours des dernières années, nous avons permis au Président Trump d’utiliser notre plateforme compatible avec nos propres règles, en supprimant parfois du contenu ou en étiquetant ses publications lorsqu’elles enfreignent nos politiques. Nous l’avons fait parce que nous pensons que le public a droit au plus large accès possible à la parole politique, même controversé. Mais le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l’utilisation de notre plateforme pour inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu.
Nous croyons que les risques de permettre au Président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop grands. C ‘ est pourquoi nous prolongeons le blocage que nous avons placé sur ses comptes Facebook et Instagram indéfiniment et pour au moins les deux prochaines semaines jusqu’à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée.
Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment